PARTAGER
La crise du Rif a fini par rejaillir sur le parti du Pam pour la simple raison que son secrétaire général, Ilyas El Omary, se trouve être en même temps présidents de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Or durant toute la durée de la tension vécue par le Rif depuis 9 mois, ce dernier s’est montré absent sauf pour organiser une conférence sur le sujet et au cours de laquelle il s’est contenté de faire porter la responsabilité des débordements à l’actuel gouvernement.
Il n’en a pas fallu plus pour qu’une large partie de ses bases se désolidarise du chef du parti et critique son inaction. Mais un homme est sorti pour aller plus loin, pour estimer que la responsabilité incombe plutôt au Pam, qui dirige la région  et non pas au PJD qui dirige le gouvernement. Cet homme s’appelle Abdellatif Ouahbi et reste connu pour être un farouche adversaire de l’actuel numéro 1 dont il voudrait bien prendre la place à la moindre occasion et au moindre faux pas du premier. Les événement du Rif lui donnent une occasion rêvée pour creuser la tombe politique d’Ilyas El Omary et lui succéder, fort de l’appui de certains cadres de la formation, tous pressés d’en finir avec l’actuelle direction.
Une ambiance qui en dit long sur la crise que traverse cette formation et qui annonce un duel ai sommet fratricide entre fondateurs du parti

Commentaires