GUERRE DIPLOMATIQUE ENTRE LE MAROC ET L’ALGÉRIE AUTOUR DU DOSSIER LIBYEN

GUERRE DIPLOMATIQUE ENTRE LE MAROC ET L’ALGÉRIE AUTOUR DU DOSSIER LIBYEN

971
0
PARTAGER

C’est un affrontement à fleurets mouchetés que se livrent Alger et
Rabat pour accueillir les négociations sous l’égide de l’ONU, entre
les parties en conflit dans la guerre civile qui sévit en Libye, comme cela avait été le cas pour d’autres dossiers comme celui du terrorisme dans la région sahélienne ou encore dans la crise au Mali. Pour ces deux derniers, l’Algérie avait damé le pion au Maroc pour recevoir sur son territoire les délégations concernées, alors que pour le dossier

Libyen, c’est le Maroc qui avait été choisi pour abriter les
négociations, excluant Alger de facto du processus initié.
Mais un premier contre-temps est venu freiner net l’enthousiasme de la diplomatie marocaine quand le premier round de ces discussions avaient été annulées pour cause de désistement d’un des protagonistes libyens à a dernière minute.

Une deuxième tentative devait avoir lieu demain avec l’accord de tous et alors que tout semblait aller pour le mieux dans les préparatifs, voilà qu’à quelques heures du rendez-vous, le ministre algérien des affaires maghrébines et africaines vient d’annoncer que la rencontre aura lieu dans quelques jours en Algérie et que le Maroc était « indésirable » dans ce processus de réconciliation sous prétexte d’un prétendu leadership diplomatique algérien sur ce qu’il considère être sa chasse gardée à savoir les crises intérieures au Mali et en Libye.

A l’heure de l’écriture de ces lignes, le ministère marocain des
affaires étrangères et de la coopération ce qui semble beaucoup lus relever du coup de bluff.

Commentaires