PARTAGER

Haïti a commencé à enterrer ses morts dans des fosses communes après le passage de l’ouragan Matthew, dont le dernier bilan s’élève désormais à 1000 morts, selon une compilation établie par Reuters à partir de données recueillies auprès de responsables locaux. Le pays de 10 millions d’habitants, le plus pauvre des Amériques, doit également faire face à des décès liés à une épidémie de choléra, une maladie dont la période d’incubation est très courte et qui se propage via des eaux contaminées

L’ouragan, le plus violent des Caraïbes en près de 10 ans, a frappé Haïti mardi, avec des vents soufflant à 230 kilomètres par heure et des pluies torrentielles. Selon l’Agence des nations unies pour la coordination des affaires humanitaires, 1,4 million de personnes ont besoin d’une assistance humanitaire en Haïti après le passage de Matthew. Un responsable du gouvernement dans la région Grand’Anse, située dans la péninsule occidentale du pays, a précisé que les autorités avaient commencé à enterrer les corps dans des fosses communes en raison d’un début de décomposition de ces corps.

Aux États-Unis, Matthew, rétrogradé en cyclone post-tropical dimanche, a tué 17 personnes et laissé plus de deux millions de foyers et d’entreprises sans courant électrique.

Commentaires