PARTAGER

L’Iran a organisé vendredi une manifestation anti-saoudienne après la mort de 131 pèlerins iraniens dans la bousculade qui a coûté la vie à 717 personnes jeudi près de La Mecque, lors d’un rituel du grand pèlerinage musulman.

Des fidèles ont manifesté après la prière du vendredi à Téhéran pour dénoncer « le régime malveillant et incompétent », selon un communiqué du Conseil de coordination de la propagande islamique, qui organise les manifestations officielles dans le pays.

« L’Arabie saoudite est incapable d’organiser le pèlerinage », a déclaré pour sa part l’ayatollah Mohammad Emami Kashani, l’imam qui a mené la prière du vendredi à Téhéran. « La gestion du hajj doit être remise aux pays islamiques », a-t-il ajouté.

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, avait estimé qu’une « mauvaise gestion » des autorités saoudiennes était à l’origine de la bousculade mortelle et demandé à Ryad « d’accepter l’énorme responsabilité de cette catastrophe ».

L’Iran, plus grand pays chiite de la région, entretient des relations de rivalité politique avec l’Arabie saoudite sunnite.

Un deuil de trois jours a commencé vendredi en Iran.

Selon un dernier bilan officiel saoudien, 717 personnes ont été tuées et 863 blessées dans la bousculade, la tragédie la plus meurtrière à endeuiller le hajj en 25 ans.

Commentaires