HAKIMA HIMMICH : 5 raisons pour l’apprècier

HAKIMA HIMMICH : 5 raisons pour l’apprècier

485
0
PARTAGER

- Grâce au « SIdaction », une opération de récolte des dons à la télévision pour financer son action et dont Hakima Himmiche en est l’instigatrice et l’infatigable cheville ouvrière, elle a pu récolter suffisamment de ressources tout le long de son expérience qui lui permettent de s’acquitter de sa noble mission avec le concours du programme « ONU-SIDA » et de l’OMS.

- Alors qu’elle a pris sa retraite de la fonction publique après avoir servi à l’hôpital Ibn Rochd à Casablanca et enseigné à la faculté de médecine de la même ville, elle a tenu à poursuivre son engagement à la tête de l’association qu’elle dirige avec dévouement, pour en faire l’une des associations marocaines les plus en vue au niveau international.

- A ce titre, il faut souligner que l’ALCS dont la création remonte à l’année 1988 est considérée comme la première de ce type en Afrique et dans le monde arabe, ce qui lui vaut une grande reconnaisance et beaucoup de crédibilité de la part des organismes internationaux en charge des questions de santé et de recherche médicale.

- En 1996, elle a été élue « femme de l’année » par les lectrices du magazine féminin francophone « Femmes du Maroc ». Elle a également été décorée de la « Légion d’Honneur » par le gouvernement français et reçu de nombreuses distinctions scientifiques et honorifiques pour l’action qu’elle mène.

- De 1997 à 1999, elle a été nommée vice-présidente du comité d’éthique de l’ONU-SIDA, un programme mondial pour contrer le fléau, ce qui lui a permis de faire connaitre son association au niveau mondial ainsi que les efforts menés par le gouvernement marocain dans cette lutte qui ne faiblit pas et dont les résultats sont plus qu’honorables, en partie grâce à elle.

 

Malika Naciri

actu-maroc.com

Commentaires