HASSAN AOURID, L’ANCIEN PORTE-PAROLE DU PALAIS POURSUIVI EN JUSTICE

HASSAN AOURID, L’ANCIEN PORTE-PAROLE DU PALAIS POURSUIVI EN JUSTICE

1263
0
PARTAGER

L’ancien porte-parole du palais royal, Hassan Aourid, en disgrâce avec
cette institution et avec le ministère de l’intérieur après avoir été
démis de ses fonctions de wali de la région de Meknès, se trouve
aujourd’hui visé par une plainte de ce ministère auprès des tribunaux
pour une sombre affaire d’abus de pouvoir et d’exploitation illégale à
des fins personnelles de biens publics. L’affaire remonte au temps où
Aourid veillait en tant que wali aux destinées de la région de Meknes,
fonction pour laquelle une ferme servant de résidence secondaire avait
été mise à sa disposition. Prenant toutes ses aises, il a fini par
confondre cette propriété avec un bien personnel et y a investi de
l’argent en matériel et en bétail.

Une fois évincé de son poste, l’ancien wali a refusé de quitter la
ferme malgré plusieurs ises en demeure de la part de son successeur
qui a fini par en référer à l’administration centrale qui à son tour
s’est vue répondre par une fin de non recevoir.
De guerre lasse, le ministre de l’intérieur soutenu par son collègue
des finances et le directeur des domaines publics ont déposé une
plainte commune pour déloger l’intrus qui continue à clamer son droit
à exploiter la ferme de ses rêves.

Commentaires