PARTAGER
L’appréciation que connaîtraient les prix des produits alimentaires durant le mois de ramadan en cours est estimée à 0,6 %, selon le Haut-commissariat au Plan (HCP).

Les produits qui seraient les plus touchés demeurent les poissons, les œufs et les fruits, représentant 11,4 % du panier de la consommation alimentaire, précise une note d’information du HCP sur les effets du mois de ramadan sur l’emploi du temps des Marocains et les prix à la consommation.

Les prix des poissons devraient, en effet, s’inscrire en hausse de 4 pc et 4,9 % respectivement durant les mois de juin et juillet 2015, souligne le HCP, ajoutant que l’impact sur les prix des œufs atteindrait 2,2 % et 2,8 %pc respectivement. Le prix des fruits, en particulier les agrumes et fruits frais, s’apprécierait presque de la même ampleur, ajoute la même source.

En revanche, les estimations menées permettent de conclure à la non signification des effets du mois sacré sur 22 produits alimentaires (sur un total de 32, selon la nomenclature de 2006), représentant, en termes de poids, 55,8 % de la consommation alimentaire. Ainsi, l’appréciation globale des prix alimentaires, durant chacun des mois chevauchant avec le mois de ramadan 1436, serait cantonnée à 0,3 %.

Par ailleurs, les prix ont tendance à réagir significativement aux afflux supplémentaires de demande, exprimés habituellement par les Marocains durant ces occasions.

Commentaires