PARTAGER

Depuis ce samedi, premier jour du mois sacré du ramadan, les températures se caractérisent par une hausse sensible qui devrait se poursuivre tout le long de la première semaine de jeûne et de privations.

Ces hausses concernent surtout les régions situées au sud d’Agadir, celle de l’Oriental et les plaines du Moyen Atlas, alors que sur le flanc atlantique, ces températures devraient se stabiliser mais rester élevées pour la saison. Une saison des plages bien avancée cette année qui devrait encourager plus d’un jeûneur à aller se rafraichir au bord des plages de Tanger, Casablanca ou Rabat. Pour les autres , il est fortement conseillé d’éviter de sortir avant 16 heures, les jours de repos hebdomadaire, en attendant que cette vague de chaleur s’éloigne pour offrir un répit à tous ceux qui craignent beaucoup plus la soif que la faim au cours de ces journées relativement longues bien que l’horaire ait été avancé d’une heure depuis le week-end dernier.

Un retour à des températures plus clémentes ne devrait pas intervenir avant la fin de la semaine prochaine, à en croire les prévisions des services de la météorologie nationale.

Commentaires