Hommage au cinéaste Abdelkrim Derkaoui en ouverture des 16-èmes journées du film...

Hommage au cinéaste Abdelkrim Derkaoui en ouverture des 16-èmes journées du film marocain de Fès

142
0
PARTAGER

En rendant hommage à cette figure du cinéma national, l’Association Médi Film Création Maroc, l’initiatrice de ces journées, veut honorer surtout un directeur de la photographie et un réalisateur qui a marqué de son empreinte de beaux films dans le répertoire du septième art au Maroc.

Un témoignage du critique de cinéma, Ahmed Sijlmassi, est revenu, à cette occasion, sur les débuts et le parcours professionnel de l’honoré, ainsi que sur la particularité de son expérience cinématographique.

Volet projections, les courts-métrages « Al Hissab Attali » du même Derkaoui et « portail du bonheur » de Fouad Souiba ont donné le coup d’envoi de cette édition, qui s’ouvre sur le 7ème Art grec, lequel a connu ces dernières années l’arrivée de jeunes réalisateurs qui enchainent les récompenses dans différents festivals et semblent témoigner de l’apparition d’un nouveau courant auteuriste hautement salué par la critique internationale.

Des réalisateurs et acteurs grecs ont été conviés pour commenter les films projetés et en débattre avec les férus du cinéma. Une dizaine de films grecs devront, à cet effet, être projetés.

Au menu principal de cet évènement, initié en partenariat avec le Centre cinématographique marocain (CCM) et la commune urbaine de Fès, les organisateurs ont programmé la projection et la discussion de 7 courts-métrages et de 3 longs-métrages nationaux.

Outre les deux courts-métrages d’ouverture, seront ainsi projetés « la dernière balle » d’Asmae Al Moudir, « Al Anssra » de Karim Debbagh, « la mémoire » d’Ahmed Baidou, « Statue » de Younès Reggab et « Amour blindé » de Younès El Moumine.

Trois autres longs-métrages, qui ont déjà suscité l’engouement du public et l’intérêt des critiques, figurent au menu de ces journées : « Islam Ya Salam » de Saâd Chraïbi, « Adieu Mères » de Mohamed Ismail et « Fine Machi Ya Mochi » de Hassan Benjelloun.

Devenues au fil du temps un carrefour de rencontre culturelle et artistique, ces journées ambitionnent, selon leurs organisateurs, d’accompagner la dynamique que connaît le 7ème art marocain tant au niveau de la production que des participations aux différents festivals nationaux et internationaux.

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

Commentaires