PARTAGER

Que ceux qui n’avaient pas compris ce que venait faire « Abderraouf » dans le festival du film de Marrakech, se rassurent. Le célèbre comédien, adulé par plusieurs générations de téléspectateurs, vient au crépuscule de sa carrière, de jouer un rôle dans un film du réalisateur Abassi, ce qui a encouragé les organisateurs à prévoir cet hommage pour un inoubliable artiste.
Révélé dès les années 60 à travers un personnage de simple d’esprit sorti tout droit de la « Comédia Del Arte  » italienne,, le personnage comique de ce comédien formé sur le tas à la mimique incomparable et à l’humour renversant, n’a jamais vieilli avec le temps, sauf qu’il n’a pas su se réinventer pour séduire le publix d’aujourd’hui, dont les goûts diffèrent en comparaison avec ceux de leurs parents et m^me grands-parents qui ne se sont jamais lassés des pitreries de ce personnage devenu familier et incontournables dans les soirées télévisées sans interruption, depuis l’époque des postes en noir et blanc.
Le public, qui viendra l’applaudir, peut-être pour une dernière fois, au palais des congrès de Marrakech, ovationnera « Abderraouf » comme jamais un acteur ne l’a été au cours des 16 années d’existence de ce festival. Une ovation pour une résurrection, l’espace de quelques minutes, pour un artiste qui a tant donné ,sans jamais recevoir autant en échange.

Commentaires