Hong Kong : l’immobilier flambe

Hong Kong : l’immobilier flambe

362
0
PARTAGER

Acquérir un logement à Hong Kong, l’une des grandes places financières asiatiques et pied-à-terre de richissimes tycoons, coûte plus de onze fois le salaire annuel moyen des habitants, soit plus qu’à Londres ou New York. Sydney arrive en numéro deux, suivi de Vancouver (Canada) et Melbourne.

Cette étude sur la possibilité pour un foyer d’acheter un logement compare le prix de l’immobilier et les revenus des ménages dans 325 villes en Australie, Canada, Irlande, Nouvelle-Zélande, Grande-Bretagne et Etats-Unis.

C’est la première fois cette année que Hong Kong est inclus dans cette étude.
Le prix moyen d’un logement à Hong Kong était de 2,58 millions de dollars de HK (242.420 euros) au troisième trimestre 2010, soit 11,4 fois le revenu annuel moyen par foyer.

Les villes les plus abordables sont situées aux Etats-Unis et au Canada. A Saginaw (Michigan), le prix moyen d’une maison est de 61.400 dollars US (45.000 euros).
Parmi les villes les plus importantes, Atlanta est la plus abordable: une maison vaut en moyenne 129.400 dollars.

La hausse des prix de l’immobilier à Hong Kong est une question récurrente dans ce petit territoire qui abrite sept millions de personnes. Les prix ont augmenté de 50% ces deux dernières années à cause de la faiblesse des taux d’intérêt, d’une économie robuste et de l’afflux d’acheteurs fortunés en provenance de la Chine continentale.

 

Commentaires