HOUSSEIN EL OUARDI : 5 RAISONS DE L’APPRÉCIER

HOUSSEIN EL OUARDI : 5 RAISONS DE L’APPRÉCIER

410
0
PARTAGER

Il y a quelques jours encore, lors du vote au sein de son parti pour figurer dans le bureau politique, c’est lui qui a recueilli le plus grand nombre de voix de la part des militants du PPS. Il y a certainement une relation de cause à effet dans cette ascension pour ce professeur en médecine urgentiste qui dès son arrivée aux affaires du ministère de la santé a marqué de son empreinte sa gestion de ce secteur par ses initiatives courageuses.

- Dès sa prise de fonction en tant que ministre de la santé, il va en effet bruler les étapes pour que la carte Ramed qui permet aux plus démunis d’avoir accès aux seins gratuits devient enfin une réalité. Depuis, le nom de El Ouardi est associé à ce sésame des pauvres pour se soigner sans rien débourser. Un résultat qui cadre bien avec les idées défendues par son parti le PPS.

- La deuxième mesure qui prendra et qui frappera les esprits tout en causant au ministre les problèmes avec le lobby des laboratoires pharmaceutiques reste également une démarche courageuse, il s’agit de baisser les prix de plusieurs centaines de médicament autrefois inaccessibles. L’annonce de cette mesure a valu à El Ouardi une montée en flèche de sa côte de popularité qui a atteint des sommets auprès de la population.

- Une autre décision allant toujours dans le même sens pour plus de justice et d’amélioration des services dans les hôpitaux publics celle d’interdire aux médecins d’aller exercer  dans les cliniques privés au détriment de leur fonction dans la santé publique. Depuis, un compromis a été trouvé avec eux après une épreuve de force.

- De l’avis de tous, la gestion des hopitaux publics s’est améliorée grâce aux enquêtes qu’il a ordonné, aux sanctions prises contre des responsables impliqués dans des affaires de détournements et de corruption. De même qu’il a veillé à établir une meilleure répartition géographique du corps médical à travers le territoire national.

- Très réactif à chaque fois que lui est signalé un cas social urgent, notre ministre de la santé Houssein El Ouardi prend le problème à bras le corps… Prise en charge des cas les plus despérés et implication directe dans les dossiers pour leur aboutissement. Dernier exemple en date, quand il s’est rendu au chevet d’une petite fille pour que sa greffe du foie soit réussie. Il y a bien longtemps que le ministère de la santé n’avait pas eu un patron charismatique et aussi efficace, compétent, avec du surcroît une fibre citoyenne jamais démentie.

Malika Naciri

actu-maroc.com

Commentaires