PARTAGER

Huit juristes européens ont été expulsés du royaume pour troubles à l’ordre public, indique la Wilaya de Rabat dans un communiqué.

Cinq Espagnols, deux Français et un Belge ont été expulsés jeudi « conformément à la loi relative à l’entrée et séjour des étrangers au Maroc rapporte la Map qui précise que « les concernés, qui représentent le soi-disant ’Collectif international des avocats en soutien aux détenus de Gdeim Izik’, étaient entrés au territoire national dans le but de semer le trouble et porter atteinte à l’ordre public ».

Les huit juristes devaient prendre part à une conférence de presse en soutien à ces détenus « en grève de la faim depuis un mois », alors que les autorités marocaines affirment de leur part que cette grève est simulée.

Dans une déclaration à Reuters, l’avocat Joseph Breham soutient que « les autorités marocaines considèrent que le strict exercice des droits de la défense constitue une atteinte à l’ordre public, cela signe la dérive sécuritaire du royaume du Maroc », ajoutant que les juristes devaient tout d’abord être expulsés par bateau à Tanger avant de prendre l’avion à Rabat.

Commentaires