PARTAGER

Après le terrible incendie ayant coûté la vie à huit personnes, dans la nuit de mardi à mercredi, le ministre de l’Intérieur a déclaré que la piste criminelle était privilégiée.

« La piste criminelle est privilégiée », a déclaré Bernard Cazeneuve invité sur Europe 1, après le violent incendie qui s’est déclenché dans le 18e arrondissement de Paris, dans la nuit de mardi à mercredi.

Le ministre de l’Intérieur a fait part de « son immense tristesse » et toute sa « compassion », alors que huit personnes ont péri dans cet incendie, dont deux enfants. La brigade criminelle a été saisie de l’enquête, a annoncé le parquet de Paris, mercredi matin.

« Rien n’est encore établi, il faut être prudent », a tempéré le ministre de l’Intérieur, « mais cette piste est regardée avec attention ».

Huit personnes ont trouvé la mort et quatre ont été grièvement blessées dans un violent incendie qui a ravagé un immeuble d’habitation de la rue Myrha, dans le quartier de la Goutte d’Or dans le XVIIIe arrondissement de Paris.

Ce bilan, encore provisoire, a été confirmé par le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, qui s’est rendu sur place.

Les quatre blessés, « qui sont en urgence relative », ont été évacués vers des hôpitaux, a-t-il dit.

Une centaine de pompiers sont intervenus pour combattre l’incendie, qui s’est déclaré vers 04h00 du matin.

Un habitant du quartier interrogé par les radios et télévisions a indiqué que deux des victimes s’étaient défenestrées pour échapper aux flammes.

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a précisé que l’immeuble était une propriété privée dans un quartier qui compte beaucoup de logements sociaux et où la ville a engagé de longue date des chantiers de rénovation. Il « n’était pas considéré comme insalubre ou traité comme tel », a-t-elle ajouté.

Commentaires