PARTAGER
Non il ne s’agit pas de l’homme le plus riche du Maroc, Aziz Akhenouch, l’actuel ministre de l’agriculture et des pêches maritimes. Aussitôt l’acheminement et l’arrivée à l’aéroport Mohammed V, vendredi dernier, de la luxueuse voiture Bugatti Chiron estimée à 2,8 milliards, les réseaux sociaux se sont enflammés pour en attribuer, à tort, la propriété à ce dernier. Mais la confirmation du nom du propriétaire viendra plus tard. L’on apprendra, en effet, au cours du week-end qu’il s’agit d’un très riche homme d’affaires de la ville de Marrakech, dont le frère est un responsable politique régional et connu pour son goût immodéré pour les bolides de luxe, des modèles qu’il rêve de posséder seul, dans tout le pays.
Si aucun autre exemplaire de cette Bugatti Chiron n’est connu au Maroc, des footballeurs fortunés comme Christiono Ronaldo, le suédois Zlatan Ibrahimovitch , ou encore l’italien Mario Balotelli.
Le propriétaire marocain ne fait pas partie des célébrités ni des plus grosses fortunes du pays. Il vient en tout cas de rentrer dans le livre national des records en ce début 2018 pour avoir été l’acquéreur de la voiture la plus chère et la plus rapide de l’histoire automobile nationale. A Marrakech, ses sorties ne seront pas discrètes, en tout cas, à bord de son bolide à plus de 3 milliards (frais de douane inclus).
Par Nabila Kandili
Actu-maroc.com

Commentaires