PARTAGER

Le 12 avril 2012, Sofia, lycéenne à Saint-Denis, avait été retrouvée morte carbonisée et les mains liées, sur un matelas en feu au sous-sol d’un pavillon de Villemomble (93).

Asman-Sade, son petit ami de 22 ans, avait été vu par plusieurs témoins sortir de la maison. Cet électricien intérimaire a toujours nié avoir tué la jeune fille, affirmant l’avoir laissée vivante dans la chambre.

Le couple entretenait une relation amoureuse orageuse et se donnait rendez-vous secrètement dans cette maison appartenant à l’oncle du petit copain.

Le jeune homme, âgé de 25 ans, a été condamné vendredi à 30 ans de réclusion par les assises de Seine-Saint-Denis avec une peine incompressible de 20 ans.

« Je suis innocent, je le jure sur ce que j’ai de plus cher. Je l’aimais: on avait des projets, on devait se marier ». a indiqué en pleurs Asman-Sade Aziz juste avant l’énoncé du verdict.

Commentaires