PARTAGER

Le ministère de l’Intérieur avait prévenu, il est strictement interdit de faire barrage aux convois du roi Mohammed VI lors de ses passages dans les différentes villes marocaines.

La Cour d’appel de Tanger vient de condamner à une peine de deux ans de prison ferme cinq individus pour avoir tenté d’intercepter le cortège royal en vue, entre autres, de remettre une lettre de doléances au souverain, rapporte le journal Assabah.

Devant le tribunal, l’un des accusés a reconnu avoir voulu s’adresser au roi pour qu’il intervienne en sa faveur et récupérer un emploi duquel il a été licencié.

Si la sentence est aussi sévère c’est que deux motards de l’escorte royale avaient été blessés et avaient été transférés à l’hôpital.

Commentaires