Il faut sauver la relation franco-marocaine

Il faut sauver la relation franco-marocaine

243
0
PARTAGER

Sur le « grave incident » dont le général de corps d’armée Abdelaziz Bennani le 18 juin à l’hôpital du Val-de-Grâce à Paris, M. Fries a indiqué qu’une « enquête interne a immédiatement été diligentée » et que le « ministère de la Défense a signalé les faits au parquet et demandé à la justice que des poursuites soient engagées contre l’auteur de ces injures, propos diffamatoires et menaces proférées à l’encontre du Général Bennani ».

« Ce signalement a été suivi dès le lendemain d’une convocation de l’intéressé par la gendarmerie et de son placement en garde à vue », a-t-il poursuivi, ajoutant que le ministre des Affaires étrangères, M. Laurent Fabius, a envoyé dès le 19 juin une lettre d’explications officielles à son homologue marocain, M. Salaheddine Mezouar, exprimant les regrets des autorités françaises, éclairant sur les faits et proposant des arrangements concrets à la partie marocaine pour que de tels incidents ne puissent se reproduire.

L’ambassadeur a en outre fait part de la mobilisation de France « pour tourner la page, dans le climat de confiance et de respect mutuel qui caractérise nos échanges ».

« Voilà désormais quatre mois que les relations franco-marocaines traversent des turbulences sérieuses et dommageables. L’objectif des autorités françaises est de tout faire pour dépasser au plus vite la série d’incidents regrettables qui se sont déroulés ces dernières semaines, en éclairer les circonstances, en prévenir la répétition et reprendre le cours normal de notre coopération dans tous les domaines », écrit-il

« La France est plus que jamais attachée à son amitié avec le Maroc. Chacun doit être convaincu du fait que nous ne laisserons pas quelques individus qui veulent porter atteinte à la relation franco-marocaine parvenir à leur but », souligne encore Charles Fries dans sa tribune.

Le Maroc a suspendu sa coopération judiciaire avec la France après l’envoi de sept policiers à la résidence de l’ambassadeur du Maroc à Paris pour remettre une convocation au patron de la DGST, Abdellatif Hammouchi.

Actu-maroc.com

Commentaires