PARTAGER

Les passagers d’origine arabe risquent de ne plus voyager que sur les seuls avions de compagnies arabe. La mésaventure vécue par deux marocains ayant à peine fait connaissance à bord d’un vol interne en Italie et conversant en arabe dialectal autour du dernier attentat à l’aéroport international d’Istanbul en Turquie leur donnera à réfléchir à chaque fois avant d’embarquer.

Une passagère assise dans un siège voisin et qui ne parle pas le piètre mot de cette langue, a cru interpréter leur propos et comprendre qu’ils envisageaient de faire exploser l’avion à bord duquel ils se trouvaient pour confier aussitôt ses craintes farfelues et sorties de sa seule imagination à l’équipage qui s’en plus attendre décide d’appeler les services de sécurité de l’aéroport et de reporter le vol en attendant l’inspection et la fouille de l’appareil et des deux passagers.

Ce n’est que trois heures plus tard et les excuses présentée à tous ces derniers et surtout aux deux suspects, que l’avion a pu décoller alors que la dénonciatrice italienne a eu bien du mal à cacher sa gêne et sa maladresse..

Commentaires