PARTAGER
Un drame incompréhensible vient de se produire dans la localité « Ain Ifrane » à proximité de la source de l’eau minérale du même nom dont l’usine d’embouteillage est la seule chance de joindre les deux bouts pour les habitants de cette région.
Ceux qui n’y sont pas recrutés, vivent difficilement de petits boulots éphémères sans avoir l’assurance d’une scolarité normale pour leurs enfants. C’est justement le cas de cette mère de famille, vivant seule avec ses deux enfants, dont un de 10 ans qui vient de mettre fin à ses jours après avoir appris de sa mère qu’elle ne pourrait pas lui acheter les fournitures scolaires.
Profitant de son absence en ce début de semaine, il a décidé de se suicider par pendaison alors que son frère aîné n’est pas parvenu à le sauver malgré tous ses efforts dans un état de choc à la vue de son jeune frère s’étranglant. Un choc ressenti et partagé sur les réseaux sociaux à très large échelle et dans les médias au moment même où ils apprenaient que le parti du PJD du chef du gouvernement distribuait dans certaines régions, des bons d’achats de fournitures scolaires d’un montant de 1000 dirhams en échange de promesses de vote pour ce parti.
L’association « Touche pas à mon enfant » a estmé que le gouvernement est le responsable du suicide insupportable de cet enfant et a décidé de se porter partie civile.

Commentaires