Maison A la une « Il serait raisonnable de libérer Saâd Lamjarred sous caution » déclare l’avocat de...

« Il serait raisonnable de libérer Saâd Lamjarred sous caution » déclare l’avocat de la plaignante américaine:

1565
0
PARTAGER

Dans une déclaration à le360, Rifat Harb, avocat de la plaignante américaine contre Saâd Lamjarred, a affirmé que sa cliente, auditionnée par le procureur de New-York, renonce à toute poursuite à l’encontre du chanteur. ll préconise la liberté provisoire de Lamjarred dans le dossier de Paris.

L’épisode américain de l’affaire Saâd Lamjarred se poursuit. Rifat Harb, l’avocat de la plaignante américaine, confie à le360 : «ma cliente a rencontré cette semaine les procureurs de l’Etat de New York, dans le cadre de l’affaire qui remonte à 2010».

Il ajoute que la discussion a également porté sur l’acte d’accusation de Lamjarred et la question de son extradition vers les Etats-Unis.

«Au cours de cette réunion, ma cliente a signé un document de renonciation à des poursuites pénales à l’encontre de Lamjarred», précise Me Harb.

Il rappelle par ailleurs: «nous avons réglé le volet civil de cette affaire avec Saâd Lamjarred, au mois de juin de cette année». Et de préciser: «ma cliente souhaite tout simplement vivre sa vie».

«Je m’attends à ce que cette évolution de la situation ait des répercussions sur l’affaire actuellement en instruction en France», déclare-t-il. Et il ne manque pas de souligner: «même si le dossier français n’est pas lié à notre affaire, il serait raisonnable que Saâd Lamjarred puisse être bientôt libéré sous caution jusqu’à la date de son procès».

L’avocat de la plaignante américaine demande donc la liberté sous caution de Saâd Lamjarred. Une requête qui pourrait servir aux avocats du chanteur marocain, dans la mesure où Me Harb connaît parfaitement la teneur des motifs de reproche faits par sa cliente à Lamjarred. Et s’il en arrive à demander la liberté sous caution du Marocain, c’est qu’il doit estimer qu’il ne constitue pas un danger pour autrui.

Depuis quelques jours, l’éventualité de l’extradition de l’artiste vers les USA revient incessamment. Un représentant du bureau du procureur de Brooklyn avait affirmé à le360 que «la question de l’extradition était en cours d’examen» sans donner plus de détails, secret de l’instruction oblige.

Pour rappel, en 2010, le chanteur, était poursuivi par un tribunal de New York pour «agression et viol». Le chanteur de 31 ans se trouve actuellement incarcéré, en France, à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis, et son dossier est instruit sur la base d’accusations similaires.

Source : Le360

Commentaires