PARTAGER

Thierry Darantière comparaît ce lundi devant la Cour d’Assises des Yvelines pour avoir violé 66 enfants lors de voyages humanitaires au Sri Lanka, en Tunisie et en Egypte entre 2002 et 2011.

Ce directeur de maison de retraite, âgé de 52 ans, a été repéré en 2011 par le FBI sur internet, car il apparaissait dans des vidéos et des photos dans lesquelles on le voit violer de jeunes garçons.

Il a été interpellé en mai 2012. Une perquisition a été effectuée à son domicile et des milliers d’images et vidéos pédopornographiques ont été découvertes dans les 15 disques durs appartenant au suspect.

Dans certains de ces films, on le voit abuser d’enfants. Ces viols durent parfois plus d’une heure.

Le quinquagénaire travaillait bénévolement pour l’association « Aidons le Sri Lanka » qui reconstruisait des écoles et soignait des enfants après le Tsunami. Il profitait de ces voyages pour assouvir ses « pulsions ».

Il avait recruté un rabatteur, Nalaka, qui lui avait fourni une chambre et 18 garçons qui recevaient en échange de rapports sexuels, une boisson, de la nourriture, des chaussures et quelques euros.

Le verdict est attendu le 23 juin.

Commentaires