Iles/avions chinois : le Japon inquiet

Iles/avions chinois : le Japon inquiet

234
0
PARTAGER

Le porte-parole du gouvernement Yukio Edano a déclaré que des avions de combat nippons avaient chassé mercredi les appareils chinois qui s’étaient approchés à environ 55 kilomètres de ces îles appelées Senkaku au Japon et Diaoyu en Chine.
Selon les médias japonais, il s’agissait de l’incursion aérienne la plus proche de cet archipel, administré par Tokyo, mais revendiqué par Pékin et Taïwan.

Le groupe d’îles a été au centre d’une vive controverse l’an dernier entre les deux géants asiatiques à la suite d’une collision dans ces parages entre un chalutier chinois et deux navires des garde-côtes nippons. Toutefois, les deux avions chinois n’ont pas pénétré dans l’espace aérien japonais et se sont éloignés à l’approche des chasseurs nippons.

« Nous considérons la modernisation de la puissance militaire chinoise et ses activités croissantes comme des sources d’inquiétude », a dit M. Edano. « Notre pays va continuer à suivre avec une grande attention les opérations de l’armée chinoise. »
Le porte-parole a déclaré que le gouvernement n’avait pas l’intention de protester officiellement contre cette incursion qui s’est déroulée « à l’extérieur de notre espace aérien et n’a pas violé le droit international ».

En décembre, le Japon a annoncé qu’il allait renforcer d’ici 2020 ses capacités de défense dans les îles du sud de l’archipel, afin de contrer la puissance militaire chinoise.

L’an dernier, les Forces d’autodéfense — nom officiel de l’armée nippone — ont envoyé à 48 reprises leurs avions de chasse pour éloigner des appareils militaires chinois entre avril et décembre, selon le quotidien Yomiuri Shimbun.

 

 

AFP_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

Commentaires