PARTAGER
Les scénarios de science-fiction sont devenus monnaie courante en cette période pré-électorale, surtout depuis que l’actuel chef de gouvernement, Abdelilah Benkirane se déclare lui-même peu sûr d’obtenir un second mandat en raison de perspectives sombres pour son parti au niveau des élections du 7 octobre. Les regards se sont alors reportés sur le rival des islamistes qui vient d’annoncer un programme ambitieux au cas où il serait appelé à diriger le futur gouvernement.
La question sous-jacente posée et qui revient dans toutes les discussions est de savoir si son leader, Ilyas El Omary est susceptible d’en devenir le chef après une ascension aussi fulgurante et malgré le peu de bagages dont il se prévaut. Bien avant que cette question soit posée, l’intéressé avait feint de ne pas être attiré par le poste, assez occupé qu’il est avec son mandat de président de région. Sans complexes en raison de son manque de diplômes universitaires, il affirme pourtant que ce ne serait pas un obstacle, puisque Abdelilah Benkirane en est également dépourvu et que le plus important c’est de croire en sa mission et réaliser le programme retenu par son parti sans décevoir les électeurs et les marocains dans leur ensemble. Alors est-il candidat ? Au final,oui, car rien ne lui interdit ni l’empêchera de l’être. Un sacré destin!

Commentaires