Immunité votée pour le président yéménite Ali Abdallah Saleh

Immunité votée pour le président yéménite Ali Abdallah Saleh

201
0
PARTAGER

Avec notre correspondante à Sanaa, Charlotte Velut

C’était le point clé du plan du Conseil de coopération du Golfe : en l’échange de son immunité, Ali Abdallah Saleh a en effet accepté de quitter son poste avant la fin de son mandat en 2013. Avec le vote de samedi, toutes les conditions sont à présent réunies pour que le président yéménite annonce sa démission.

Si ce dernier bénéficie d’une immunité totale contre toute poursuite légale ou judiciaire, ses collaborateurs pourraient eux, en revanche, être soumis à la justice. Pour apaiser les manifestants fortement opposés à pardonner Ali Abdallah Saleh et ses proches, le gouvernement d’union nationale a revu le projet de loi initial cadré par le Conseil de coopération du Golfe.

Il exclut notamment toute immunité pour les collaborateurs du chef de l’Etat yéménite ayant commis des « actes terroristes ». Par ce terme, le document fait notamment référence aux ordres donnés dans le cadre de la répression du mouvement de contestation qui a fait plusieurs centaines de morts depuis janvier 2011.

 

 

rfi.fr______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires