Inauguration au siège de l’ONU d’une exposition sur un demi-siècle d’engagement des...

Inauguration au siège de l’ONU d’une exposition sur un demi-siècle d’engagement des FAR au service du maintien de la paix

144
0
PARTAGER

La signification et la portée de l’exposition ont été mises en exergue par le Représentant permanent du Maroc auprès de l’ONU, M. Mohamed Loulichki, relayé par Kim Won Soo, Conseiller spécial du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon.

Cette cérémonie a été marquée par la présence des ambassadeurs des Etats membres des Nations Unies et de représentants du Secrétariat de l’Organisation mondiale, notamment des Départements de maintien de la paix (DPKO) et d’appui aux missions (DFS).

Diplomates et attachés militaires des Etats membres, dont le Colonel Omar El Khadir, Conseiller militaire près de la Mission du Royaume, et les Commandants Khalid Oualla et Salaheddine Rezouni, de l’Etat-Major Général des FAR, ainsi que de hauts fonctionnaires marocains du système des Nations Unies et des représentants de la presse accrédités ont également assisté à cet évènement, organisé par la Représentation du Royaume auprès de l’ONU, et placé sous le thème : « Maroc : plus de 50 ans au service de la paix dans le monde », qui reflète, selon le Conseiller spécial de M. Ban Ki-moon, « l’engagement du Maroc, plusieurs décennies durant, à la cause des opérations de maintien de la paix ».

Il a fait part, à cet égard, de sa « très grande impression » vis-à-vis de la contribution du Royaume à cette noble cause, tout en saluant « l’engagement continu du Maroc qui va au-delà des opérations de maintien de la paix pour adresser les grandes causes de l’humanité et des agendas des Nations Unies ».

L’exposition, qui se poursuivra jusqu’au 15 courant, met en exergue la contribution des contingents marocains, en partenariat avec les Nations Unies, au service des idéaux de la paix et de la sécurité, ainsi que leur dévouement aux causes humanitaires dans différentes zones de conflit tant en Afrique, en Asie, en Europe qu’en Amérique, tels le Congo, la Somalie, l’Angola, la Côte d’Ivoire, le Cambodge, le Kosovo, la Bosnie-Herzégovine et Haïti.

L’ambassadeur Loulichki a souligné, dans ce contexte, « la participation qualitative et continue du Royaume dans les opérations de Maintien de la Paix avec le déploiement de quelque 50.000 casques bleus ».

« Il est important de noter, a poursuivi M. Loulichki, que le déploiement du Maroc dans le cadre de la Mission de l’ONU en Haïti (MINUSTAH) en 2005 était exceptionnel à plusieurs égards, en ce sens, a-t-il dit, qu’il s’agissait du premier déploiement de deux armées au sein d’un même contingent, celles de l’Espagne et du Royaume.

Le contingent avait pour tâche de stabiliser la partie Nord de Haïti et sa frontière avec la République dominicaine, rappelle-t-on.

« Le Maroc, pionnier en matière d’opérations de maintien de la paix, a toujours été soucieux d’accompagner le développement et l’évolution des missions de la paix », a noté M. Loulichki à l’occasion de cette exposition, organisée en prélude de la participation du Royaume aux travaux de la 66ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Outre des photos illustrant les différents volets de la contribution des contingents marocains dans le cadre des missions onusiennes en matière, entre autres, de protection des civils, de l’éducation, de la surveillance des élections et du déminage, les visiteurs découvriront aussi les médailles et décorations remises aux Casques bleus marocains en hommage à leur abnégation, courage et professionnalisme.

Une liste des membres des FAR ayant perdu la vie au cours de l’accomplissement de leur mission rappelle au visiteur les sacrifices consentis par les membres des Forces Armées Royales pour faire triompher les nobles valeurs des Nations Unies.

Un des moments forts de cette manifestation fut le vibrant hommage rendu à la mémoire des soldats marocains tombés dans le champ d’honneur, symbolisé par le dépôt, par les représentants du Maroc et de l’ONU, d’une gerbe de fleurs au pied de la plaque portant les noms des martyrs marocains.

Le Maroc, rappelle-t-on, a pris part pour la première fois à une opération de maintien de la paix en 1960 pour préserver l’intégrité territoriale du jeune Etat congolais.

Par les 3.200 Casques bleus marocains qui y ont été déployés, cette opération illustrait la volonté du Royaume de consolider l’indépendance des Etats africains et de sauvegarder leur intégrité territoriale et leur unité nationale.

En outre, cette participation qui va de l’établissement à la consolidation de la paix reflète un positionnement favorable au règlement pacifique des différends et à la légalité internationale.

L’engagement du Maroc dans des opérations hors du territoire national souligne l’attachement du Royaume à la stabilité des Etats se trouvant en proie de plus en plus à des conflits interétatiques.

Cet engagement englobe, en plus de la dimension militaire, celles humanitaire pour la protection des civils et préventive qui anticipe l’irruption ou l’aggravation des conflits et tente de les désamorcer par la négociation et la médiation.

Progressivement, et à travers ses contributions continues aux missions de maintien de la paix de l’ONU, le Royaume a réussi à se positionner parmi les contributeurs les plus importants en Casques bleus dans l’espace francophone et occupe actuellement le 14ème rang parmi les 115 pays contributeurs en troupes de l’ONU.

Ainsi, le Maroc est le seul Etat Arabe et Africain à avoir pris une part active dans les opérations de maintien de la paix, de même que dans les missions dans le cadre de l’OTAN et au sein de l’Europe, a insisté M. Loulichki.

 

 

 

Commentaires