Inauguration de 5ème Nuit des Galeries, affluence remarquable du public

Inauguration de 5ème Nuit des Galeries, affluence remarquable du public

345
0
PARTAGER

Dans une déclaration à la MAP, le ministre de la Culture, M. Bensalem Himmich, qui présidait la cérémonie d’ouverture, a souligné que « cet événement est l’occasion de s’intéresser encore davantage aux beaux arts, d’autant plus qu’il constitue un plaisir pour le yeux et les sens ».

Déployé à travers plus de 70 lieux d’expositions, répartis sur 15 grandes villes, cet événement est un « vernissage collectif  » d’expositions d’art plastique (photographie, peinture, arts de la rue) qui resteront encore ouvertes au public pour les prochains jours.

Selon les organisateurs, cette tradition permet à des galeries et espaces d’exposition de présenter des centaines d’artistes représentatifs de la diversité des arts contemporains d’ici et d’ailleurs. En effet, ce parcours plastique rassemble aussi bien des peintres, sculpteurs et photographes dont la créativité n’est pas à démontrer.

Il en est ainsi des travaux de la jeune architecte Salma Meryem Chraibi qui expose ses nouvelles créations dans son atelier d’architecture à Rabat sur le thème « Vénus et violoncelles ».

Le Centre russe de la science et de la culture offre, quant à lui, trois grands peintres russes, notamment Valery Boussyguine, Bourmakine Eugène et Irina Plekhanova connus tous les trois dans leur pays et ailleurs.

Par ailleurs, la peintre mexicaine Frida Kahlo est présente, à travers ses œuvres, dans l’Espace culturel  »Mexico ». La balade nocturne mène, aussi, à la Fondation Crédit Agricole du Maroc qui remet en surface son concept de l »’exposition muséale » sur les oasis et le désert marocain.

Les ténors de la peinture marocaine sont aussi présents par le biais de la Fondation Karim Bennani pour les arts et la culture qui permettra au public de découvrir la richesse de toute une vie picturale de ce célèbre peintre.

Font partie de cette grande fête les galeries nationales, Bab Rouah, Bab El Kébir et Mohamed El Fassi, invitant respectivement Abderrahman Meliani, Amine El Gotaibi et Karim Attar.

Le hall du Théâtre national Mohammed a été investi, à cette occasion, par un trio féminin dont les aspects de peindre diffèrent d’une artiste à l’autre.

Autre destination non moins importante : la galerie  » Marsam  » qui a choisi d’exposer une pléiade d’artistes à travers une exposition de gravures, littographies et sérigraphies des peintres Bendahmane, Binebine, Chebâa, El Glaoui, Fatema Hassan, Mezian Meriem, Miloudi et Sadouk.

Outre Rabat, les autres villes qui on vécu cette nuits blanche artistique sont Casablanca, Kenitra, Marrakech, Tétouan, Tanger, Chefchaouen, Mohammedia, El Jadida, Agadir, Khouribga, Boujâad, Fès, Oujda et Settat.

 

Commentaires