Inauguration de l’Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile de Tanger...

Inauguration de l’Institut de formation aux métiers de l’industrie automobile de Tanger Med

239
0
PARTAGER

La création de cet institut a nécessité une enveloppe de 86 millions de DH apportés par l’Etat avec le concours de l’Agence française de développement (AFD), dans le cadre du Pacte national pour l’émergence industrielle.

L’institut a pour mission d’assurer des formations à l’embauche et des formations continues aux futurs employés de la nouvelle usine de Tanger ainsi qu’à ceux des équipementiers automobiles devant accompagner ce grand projet.

Administré par le groupe Renault dans le cadre d’un accord public-privé, l’IFMIA, qui doit entrer en service en avril prochain, s’étale sur une superficie globale de 5.600 m2 répartie sur 22 écoles de dextérité, 8 ateliers de formation en maintenance et des locaux pour la formation tertiaire et administrative et doit accueillir, à terme, 250 stagiaires par jour.

Intervenant lors de la cérémonie d’inauguration de cet institut, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, M. Jamal Rhmani, a affirmé que le Maroc a « engagé un programme ambitieux de formation » dans le secteur de l’automobile, afin de doter les entreprises du secteur des compétences nécessaires à leur développement et générer quelque 70.000 emplois sur la période 2009-2015 dans les métiers de l’automobile.

Il a, dans ce sens, mis l’accent sur le Plan d’urgence dans le domaine de la formation professionnelle (2008-2010) qui a accordé un intérêt particulier au secteur de l’automobile et qui s’est fixé pour objectif de restructurer l’offre de formation existante pour l’adapter aux besoins en compétences de ce secteur, à travers notamment l’appui de l’expertise internationale, la mise en place d’un dispositif d’aide à la formation initiale ainsi qu’une contribution à la formation continue pouvant atteindre 66.000 DH par salarié.

Par ailleurs, le ministre a noté que trois autres instituts similaires seront mis en service progressivement l’année prochaine au niveau de Casablanca, de la Zone Franche d’exportation de Tanger (TFZ) et de Kénitra, pour un coût global de 314 millions de DH.

De son côté, le ministre de l’Industrie, du commerce et des nouvelles technologies, M. Ahmed Réda Chami, a relevé la confiance que portent autant les institutions publiques que les investisseurs privés en l’avenir du secteur de l’industrie automobile au Maroc, soulignant le caractère structurant du projet de la plateforme industrielle Renault pour l’économie de la région de Tanger-Tétouan.

L’inauguration de l’IFMIA constitue le premier jalon pour la mise en service, dans quelques mois, de la plateforme, a-t-il ajouté, affirmant que l’usine de Melloussa sera l’une des usines les plus développées technologiquement du groupe Renault.

Pour sa part, le directeur général délégué aux opérations du groupe Renault, M. Patrick Pélata, a estimé que l’ouverture de ce centre de formation constitue une étape importante pour garantir la réussite du projet Renault-Tanger, saluant les efforts du Maroc en matière de formation professionnelle dédiée au secteur de l’automobile.

Le site de Melloussa permettra la création à terme de 6.000 emplois directs et 30.000 indirects, a-t-il précisé, affirmant que le calendrier de réalisation du projet sera respecté et que la production démarrera, comme prévu, au premier trimestre 2012.

A ce jour, quelque 700 personnes, essentiellement des ingénieurs et cadres supérieurs ont été recrutés, afin d’assurer le pilotage de la phase de démarrage du projet, a-t-il indiqué, soulignant que la nouvelle usine connaîtra l’introduction de technologies nouvelles de production.

La cérémonie d’inauguration de cet institut s’es déroulée en présence notamment du ministre du Commerce extérieur, M. Abdellatif Maâzouz, du wali de la région de Tanger-Tétouan, M. Mohamed Hassad, du gouverneur de la province de Fahs-Anjra, M. Mohamed Benribag, du maire de Tanger, M. Fouad El Omari, du président de Renault-Tanger Méditerranée, M. Jacques Chauvet, des responsables de l’Agence spéciale Tanger Méditerranée (TMSA) et de plusieurs élus, responsables et personnalités.

Construite sur un terrain de 300 ha, la nouvelle plateforme industrielle nécessitera un investissement capacitaire de 600 millions d’euros pour une capacité annuelle de 400 mille véhicules assemblés à terme.

La construction de l’usine est entrée dans la phase d’achèvement des bâtiments ainsi que celle de l’installation et de la mise au point des moyens de production industrielle. Une première ligne de production à 30 véhicules par heure entrera en activité en 2012, alors qu’une deuxième ligne à capacité égale devrait être lancée en 2013.

__________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.f

 

Commentaires