Inauguration d’un Bureau d’emploi marocain à Doha

Inauguration d’un Bureau d’emploi marocain à Doha

730
0
PARTAGER

Le ministre de l’Emploi et des Affaires sociales, Abdeslam Seddiki, et son homologue qatari, Abdallah Bensalah Khelifi, ont procédé, mercredi à Doha, à l’inauguration d’un Bureau d’emploi marocain qui vient renforcer les mécanismes de coopération maroco-qatarie dans le domaine de l’emploi et des affaires sociales.

Basé au siège du ministère qatari du Travail à Doha, le Bureau est la concrétisation de l’accord de recrutement de la main-d’oeuvre marocaine au Qatar, signé entre les deux pays le 17 mai 1981, et du protocole additionnel paraphé à Rabat le 24 novembre 2011. Il a pour objectif de mieux gérer et d’organiser le recrutement et le placement de la main-d’œuvre et des compétences marocaines qui veulent travailler au Qatar.

Le Bureau a pour mission aussi de faire connaître les services de l’Agence nationale de promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) dans le domaine de l’emploi international, de promouvoir les relations de partenariat avec les employeurs au Qatar, de prospecter les opportunités d’emploi pour les Marocains au Qatar, et d’évaluer les mutations du marché du travail et les besoins des secteurs productifs en terme de main-d’œuvre.

Il est chargé également d’assurer la coordination, le suivi et le traitement des offres d’emploi faites par l’ANAPEC au profit des employeurs au Qatar, ainsi qu’avec les institutions agissantes dans le domaine de l’emploi dans ce pays, et de faire le suivi des changements introduites dans les législations relatives au recrutement de la main-d’oeuvre étrangère au Qatar.

Intervenant à cette occasion, M. Seddiki, qui a entamé lundi une visite de travail à Doha, a souligné que l’inauguration de ce bureau constitue un saut qualitatif sur la voie du renforcement des relations sociales entre les deux pays, notamment en matière d’emploi, afin de les hisser au niveau des relations fraternelles qui lient le Maroc et le Qatar sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, et Son frère SA Cheikh Tamim Ben Hamad Ben Khalifa Al Thani, l’Emir de l’Etat du Qatar.

Cette importante réalisation est le couronnement d’un processus de discussions fructueuses entre les parties concernées par l’emploi et les affaires sociales dans chacun des deux pays selon une logique « gagnant-gagnant », a-t-il fait savoir, formulant le souhait de voir cette structure contribuer à l’augmentation du nombre des travailleurs marocains au Qatar, et partant participer à la renaissance de développement global que connaît ce pays du Golfe.

Le ministre a fait part de la disposition du Maroc à répondre aux besoins formulés par les autorités qataries concernant la main-d’oeuvre marocaine dans les différentes spécialités, affirmant que l’initiative d’inauguration du bureau d’emploi aura un impact positif sur le règlement des différents problèmes soulevés à ce niveau.

De son côté, le ministre qatari a salué cette initiative qui reflète la ferme volonté des gouvernements des deux pays à promouvoir davantage la coopération bilatérale au service des intérêts communs, exprimant son engagement à offrir toutes les facilités pour la réussite de la noble mission du bureau.

Les hautes autorités au Qatar accordent un intérêt particulier au recrutement des compétences marocaines, a-t-il renchéri, relevant l’impératif de hisser le rythme de recrutement de la main-d’œuvre marocaine, eu égard à la valeur ajoutée qu’elle apporte aux secteurs d’activités et à son adaptation rapide avec la société qatarie.

La main-d’oeuvre marocaine doit être une partie active et agissante dans les méga projets de développement que connaît le Qatar dans le cadre des préparatifs de la Coupe du monde de football de 2022, a poursuivi le responsable qatari.

M. Khelifi a tenu par la même occasion à saluer la solidarité du Maroc et son soutien constant au Qatar dans les instances internationales en relation avec la chose sociale.

La cérémonie d’inauguration s’est déroulée en présence notamment de l’ambassadeur du Maroc à Doha, El Mekki Gaouane, et de hauts responsables du ministère du Travail et des affaires sociales au Qatar.

Commentaires