PARTAGER

C’est  jeudi 26 octobre 2017 que la compagnie Transavia effectuait son vol inaugural Paris-Dahkla. Un événement rendu possible grâce au travail acharné de l’ONMT, et ceci malgré multiples tentatives d’avortement…
C’est la première fois qu’une ville des provinces du sud, Dakhla est relié à l’international… l’événement est considérable et lourd en symbolique…
« C’est un travail depuis plus de deux ans de négociation qui a permis la mise en place de cette liaison » souligne Abderafie Zouiten, DG de l’Office National Marocain du Tourisme, et d’ajouter « cela a été rendu possible grâce à l’image dont jouit notre pays à l’international, de sa sécurité et de sa stabilité ainsi que son attractivité touristique »
Les atouts touristiques de la région de Dakhla sont également un élément fort qui à joué en faveur de la mise en place de cette ligne. « C’est également le résultat d’un travail étroit entre les équipes de l’office et les autorités , élus et professionnels locaux de la région que je tiens à remercier» tient à préciser Abderrafie Zouiten.
Pour ce premier vol, qui vient d’arriver à Dakhla à 16h aujourd’hui, les choses n’ont pas été faites à moitié. Prescripteurs, tours-opérateurs et journalistes non seulement de France mais également de plusieurs pays européens sont du voyage. Ils passeront trois jours à Dakhla pour découvrir toutes les potentialités touristiques de la ville ainsi que pour rencontrer les opérateurs de la region.
Un beau coup de projecteur pour Dakhla, une destination de plus en plus prisée à l’échelon international.
Espérons donc que l’essai soit transformé et que d’autres compagnies aériennes emboîterons le pas pour ouvrir d’autres liaisons au départ d’autres capitales européennes. Pendant ce temps,
le Polisario a assigné Transavia en justice pour annuler la liaison Paris-Dakhla
Transavia, filiale low-cost d’Air France, a lancé sa nouvelle liaison entre Paris et Dakhla le 25 octobre. Dès le lendemain, le Front polisario a déposé « une assignation devant le tribunal de commerce de Créteil pour obtenir l’interdiction du vol et de l’exploitation de la ligne ».Mais les mercenaires de Polisario préfèrent ignorer que le Maroc est chez lui et exerce pleinement sa souveraineté à Dakhla comme dans l’ensemble des provinces du Sud.
Hafid Fassi Fihri

Commentaires