PARTAGER

Le grand couturier Yves Saint-Laurent, qui, comme toute le monde sait, n’est plus de ce monde, aurait été heureux d’accueillir la princesse Lalla Selma, pour l’inauguration qui porte désormais son nom à Marrakech, après trois années de travaux supervisés par son ancien compagnon, mécène et hommes d’affaires qui, tragique coïncidence, vient également de décéder, sans assister à son inauguration princière, mais le plus important, n’est-il pas que l’édifice enrichira le patrimoine culturel de la ville ocre et sera un lieu incontournable pour les visiteurs étrangers et nationaux. Avant sa mort,le célèbre couturier, encouragé par son associé, avait en tête de bâtir ce musée pour rendre hommage à Marrakech qui lui a tant donné et nourri son inspiration et y présenter certaines de son collections, des tissus qu’il a crée sur place et des trésors des arts berbères qu’il admirait tant. Ce musée, est le second du genre après l’ouverture il y a peu de son pendant parisien , portant le nom du couturier et abritant son legs à la mode universelle avec ses croquis remontant à ses tout débuts. Celui de Marrakech qui n’ouvrira ses portes au public que jeudi prochain n’échappera pas à la règle et constituera incontestablement l’une des adresses les plus courues de la ville ocre, comme l’ont souhaité ses initiateurs avant leur mort.

Commentaires