PARTAGER

Les faits sont très graves pour avoir été passés sous silence pendant plusieurs jours et rappellent les moments depire tension qu’ait connu la frontière marocaine non loin de la Mauritanie.

Et c’est la région de « Guerguerate », qui revient très souvent dans l’actualité depuis que le Maroc a décidé d’y entreprendre une vaste opération de nettoyage et de lutte contre tous les trafics, qui a connu des événements qui auraient pu conduire à un affrontement militaire direct au Sahara.

Une patrouille de soldats du mouvement séparatiste du Polisario lourdement armés et encadrés par des gradés algériens, se sont retrouvés nez à nez en plein territoire marocain après avoir franchi la frontière dans des conditions indéterminées. Il n’a pas fallu longtemps aux soldats marocains pour les désarmer et saisir leurs véhicules tous comme les gradés algériens qui n’ont opposé aucune résistance avant d’être libérés quelques heures plus tard contrairement aux membres du Polisario, toujours aux mains des Forces Armées Royales.

C’est le premier incident d’une telle gravité dans cette région que les services de sécurité marocains et non l’armée, ont débarrassé des trafics qui profitaient aux séparatistes et à quelques gradés algériens. raison qui explique le silence observé en Algérie sur cette affaire qui aurait pu déborder sur une situation plus grave.

Commentaires