Inondations en Australie: hommage aux victimes, évacuations dans le sud

Inondations en Australie: hommage aux victimes, évacuations dans le sud

324
0
PARTAGER

Mobilisés par milliers pour tenter de remettre en état ce qui peut l’être, les habitants du Queensland et de toute l’Australie ont assisté à des offices religieux. Dans la région, le nombre des victimes, depuis le 10 janvier, est monté dimanche à 17.

« Malheureusement, le nombre des victimes, après les inondations dans la Lockyer Valley, est monté encore aujourd’hui après la découverte du corps d’une femme âgée dans une maison de Grantham », un village totalement dévasté lundi, a annoncé le Premier ministre du Queensland, Anna Bligh.

Au même moment, le sud du pays, ravagé il y a deux ans par des incendies, doit désormais à son tour faire face à une rapide montée des eaux. Dans l’Etat du Victoria, 13.000 habitations ont été inondées, 3.000 personnes évacuées et près de 80 villes enregistrent déjà des hauteurs d’eau sans précédent.
« C’est catastrophique, un désastre. Il ne reste plus une seule maison en bas de la ville qui ne soit pas inondée », a témoigné John Torney, un commerçant de Charlton. « Notre supermarché a été presque entièrement recouvert par l’eau et beaucoup de personnes âgées n’avaient jamais connu ça », a-t-il ajouté, sur la radio ABC. L’île de Tasmanie (sud) fait face au même phénomène, avec des ponts détruits par des torrents d’eau et l’évacuation de centaines d’habitants.

Mme Bligh est allée dimanche à la rencontre d’habitants de Rocklea, une banlieue de Brisbane qui a beaucoup souffert et où des montagnes de débris jonchent encore les trottoirs. « Plus de 28.000 maisons ont été détruites ou endommagées et 3,1 millions d’habitants du Queensland ont été affectés », a déclaré à l’AFP sur place le ministre de l’Economie et des Finances Wayne Swan, qui accompagnait Mme Bligh.

Une surface de 500.000 km2, soit la surface de l’Espagne, a été affectée, selon les estimations.
« J’ai beaucoup d’amis ici, je suis venu leur apporter mon soutien », a déclaré M. Swan, qui habite Brisbane. « Les inondations ont un énorme impact sur le tourisme, sur les exportations, notamment le charbon et sur les entreprises. Mais il est encore trop tôt pour évaluer le coût exact », a ajouté M. Swan, bottes en caoutchouc aux pieds.

« Certains sinistrés sont assurés, d’autres non. Nous devrons trouver des arrangements et nous fournissons déjà une aide financière à certains », a ajouté le ministre, qui a annoncé que l’Etat fédéral et l’Etat du Queensland avaient débloqué chacun 10 millions de dollars australiens pour un fonds d’aide d’urgence.

A une centaine de km de Brisbane, dans la Lockyer Valley aujourd’hui rebaptisée « la Vallée de la mort », où une quinzaine de personnes ont été tuées et une quinzaine sont toujours disparues, les habitants ont prié dimanche pour les victimes. « Les habitants de la région ont été fragilisés au niveau émotionnel, mais ils montrent un courage remarquable », a déclaré le député local Scott Buchholz.

Les services d’urgence mettent en garde contre les risques d’infection pour les dizaines de milliers de sinistrés qui pataugent depuis plusieurs jours dans une boue putride et dans la chaleur, alors qu’il fait 28° à Brisbane.

AFP

Commentaires