PARTAGER
Des chiffres éloquents sur le phénomène de la drogue viennent d’être publiés par la direction de la pharmacovigilance et les maladies contagieuses suite à une étude menée pour déterminer l’étendue du problème. Il s’avère ainsi que 600.000, marocains, généralement jeunes, sont accrocs à la drogue et en consomment différentes variantes au quotidien. Près de 16.000 d’entre eux sont accrocs aux drogues dures comme la cocaïne et l’héroïne, leur âge variant entre 18 à 25 ans dont une minorité seulement a eu recours à un traitement thérapeutique. Cette catégorie se concentre surtout dans les banlieues et dans les villes du nord du pays où la lutte s’est intensifiée depuis l’apparition inquiétante, pire l’invasion des psychotropes.
Sur le plan de la consommation régulière des cigarettes, c’est là une surprise de taille, le nombre de fumeurs marocains ne dépasserait pas les 300.000 qui achètent quotidiennement leur paquet, sans que l’étude ne précise le taux de malades des poumons ni à quelle âge se situe le début de l’addiction aux cigarettes. Toujours est-il, qu’il est convenu de croire que l’âge de la première cigarette et de l »addiction au haschich se rapproche dangereusement et qu’il est temps de réagir.

Commentaires