Internet : Tout est possible

Internet : Tout est possible

470
0
PARTAGER

Internet est un  vecteur d’expression des libertés dont on n’a pas fini de connaître les réelles implications sociopolitiques qu’il entrainera, car il constitue désormais, un outil de communication et de propagation des idées très performantes.

Le web est devenu un lieu de rencontres, de discussions, de débats des idées et de concertation, mais aussi de contestations, dans un espace où de nombreuses frontières tombent pour ouvrir la place à de nouvelles possibilités d’actions politiques et sociales.

La fluidité du net et sa capacité de mobilisation instantanée change aujourd’hui complètement la manière de communiquer à tous les niveaux, de la politique à l’économie de l’entreprise jusqu’au niveau social et ses nouveaux réseautages qui se constituent à une grande vitesse.

On assiste ainsi à la naissance de nouveaux types de relations non institutionnelles, moins formelles, plus rapides et plus volatiles, difficiles à maitriser et qui ouvrent des horizons à des champs d’actions politiques et sociales avec de nouvelles valeurs, où la société civile qui joue un rôle très important dans la marche vers la démocratisation des sociétés, trouve ici un moyen d’expression qui lui permet de porter ses revendications vers le plus grand nombre, et aussi au-delà de ses propres frontières.

La libéralisation de l’espace public apportée par l’internet, agit sur les opinions publiques, mais aussi sur les médias qui sont toujours sujets à des contrôles officiels stricts de la part des autorités le plus souvent. Cet état de fait pousse les médias vers plus d’indépendance et de flexibilité dans leurs diffusions et reportages.

Les ONG ont trouvé là des occasions de construire des réseaux pour développer leurs recherches, échanger leurs résultats, et monter de plus en plus des actions conjointes sur des sujets précis ; ce qui leur permet de donner plus d’amplification aux causes qu’elles défendent et de lancer des campagnes de sensibilisation profondes avec un fort impact.

Il n’est pas inutile de citer l’exemple du Brésil où en septembre 2009, le mouvement de lutte contre la corruption électorale (MCCE), comprenant un réseau de 44 associations a déposé une pétition devant la chambre des députés à Brasilia, et a initié une campagne de sensibilisation dont les conséquences ont amené à voter une loi anticorruption par le Congrès brésilien ; plus d’un million et demi d’électeurs ont signé cette pétition et plus de trois millions l’ont soutenu sur internet.

Aujourd’hui, les Nouvelles Technologies de la Communication et de l’Information avec l’internet et la mobilité de ses terminaux renforcent les mises en œuvre de stratégies pour  rendre leurs idées et concepts populaires et visibles à une très grande échelle, et offrent des moyens révélateurs des réalités du monde en temps réel et sans frontières.

Nous vous invitons à compléter cet article par une lecture d’un texte publié par des membres de l’association Avaaz que vous trouverez ci-après.

Taoufik SEDDIK

 

Une gigantesque campagne sur internet menée par les membres d’Avaaz au Brésil vient d’obtenir une victoire spectaculaire contre la corruption.

La loi « fiche propre » était dès le départ un projet ambitieux visant à rendre inéligible tout responsable politique condamné pour des délits comme la corruption ou le blanchiment d’argent. Avec près de 25% des membres du Congrès faisant actuellement l’objet d’enquêtes pour corruption, la plupart des commentateurs estimaient que le texte ne serait jamais adopté. Mais grâce à la plus grande campagne sur internet de l’histoire du Brésil lancée par Avaaz et ayant permis de réunir plus de 2 millions de signatures, de lancer plus de 500000 actions en ligne et des dizaines de milliers d’appels téléphoniques, nous avons gagné!

Les membres d’Avaaz se sont battus au quotidien contre des membres du Congrès corrompus n’hésitant pas à utiliser tous les recours possibles et imaginables pour rejeter, retarder, amender et affaiblir le texte — et à chaque fois, nos membres sont sortis victorieux. La loi a été récemment adoptée par le Congrès et déjà plus de 330 candidats risquent l’inéligibilité!

Une membre au Brésil nous a écrit après l’adoption du texte pour nous confier:

Je n’ai jamais été aussi fière d’être Brésilienne qu’aujourd’hui! Félicitations à tous ceux qui ont signé la pétition. Aujourd’hui, je me sens pleinement citoyenne avec un réel pouvoir politique. — Silvia

Notre stratégie au Brésil était simple: rendre une solution si populaire et visible que personne ne pourrait s’y opposer, et être si vigilant que personne ne pourrait ignorer notre appel.

Cette victoire vient de montrer ce que notre mouvement peut accomplir – au niveau national, dans les pays en développement, et sur le problème terrible de la corruption. Partout dans le monde, nous pouvons porter des propositions de loi pour mettre fin à la corruption des gouvernements, soutenir ces propositions par une mobilisation citoyenne massive, et combattre les parlementaires qui tenteraient de s’y opposer.

En France, le journal Le Monde a qualifié notre « pétition impressionnante, et inédite au Brésil » de « victoire politique et morale spectaculaire de la société civile. » Et si cette victoire est une grande première, nous pouvons en faire un précédent pour l’action citoyenne mondiale.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, toute notre campagne au Brésil a été rendue possible par seulement deux membres de l’équipe d’Avaaz, au service de plus de 600000 membres d’Avaaz dans ce pays. La force du modèle proposé par Avaaz consiste à utiliser la technologie pour qu’une petite équipe puisse aider des millions de citoyens à agir ensemble sur les questions les plus urgentes. C’est l’une des manière les plus efficaces de garantir que le moindre petit don fasse changer les choses dans le monde.

5,6 millions d’entre nous sont en train de lire ce message — si une petite fraction d’entre nous donne 3 ou 5 euros par semaine, ou l’équivalent de 50 cents par jour, le travail d’Avaaz sera entièrement financé et nous pourrons élargir notre champ d’action contre la corruption et sur d’autres enjeux. Cliquez ci-dessous pour parrainer l’action d’Avaaz et pour nous aider à porter nos campagnes anti-corruption au niveau mondial:

https://secure.avaaz.org/fr/ficha_limpa_reportback/?vl

Nous avons tous en tête les images terribles de ces films sur les enfants des rues et la misère des bidonvilles brésiliens, et nous savons que partout dans le monde les politiciens corrompus exploitent nos communautés et sapent le potentiel humain. Au Brésil, notre réseau a commencé à renverser la tendance et marque l’entrée dans une nouvelle ère de transparence et de responsabilité politiques. Saisissons cette opportunité et commençons à lutter contre la corruption partout où ce combat est nécessaire aujourd’hui.

Avec espoir,

Ricken, Luis, Graziela, David, Ben, Maria Paz, Benjamin et toute l’équipe d’Avaaz

 

Commentaires