PARTAGER
L’alerte a été donnée par la localité balnéaire de Ouad Laou mais ce sont toutes les plages de la mer méditerranée qui s’apprêtent à faire face à une invasion importante de méduses, sans savoir que faire contre un phénomène qui a pour habitude de faire fuir les estivants par crainte de morsures.
Ne pouvant plus se baigner, ces derniers préfèrent changer de lieu de vacances pour aller vers des plages épargnées par cette arrivée redoutée par les opérateurs qui voient leur chiffre d’affaires baisser quand les centres et complexes touristiques ne sont pas totalement désertées. Le plus agaçant est que les services concernées n’ont aucun moyen de lutte contre cette invasion qui peut durer plusieurs jours avant que les médusent ne migrent, grâce aux courants marins, vers d’autres destinations du bassin méditerranéen, souvent lieu de prédilection d’espèces inoffensives. Mais leur présence au milieu des vagues, peuvent causer à leurs victimes des désagréments comme des impressions de brûlures sur le corps, sans conséquences graves. Reste que le plaisir de la baignade est gâché par leur présence, qui incite à l’éloignement du bord de mer, pour une longue durée qui peut varier d’une semaine à un mois, en fonction de l’état de la mer. la première alerte de l’année est appelée à faire effet boule de neige jusqu’à la fin de la saison et des plages entières dans le nord du pays ont commencé à être désertées.

Commentaires