Irak: 48 morts, 121 blessés dans l’attentat à Bagdad

Irak: 48 morts, 121 blessés dans l’attentat à Bagdad

224
0
PARTAGER

Une voiture piégée a explosé vers 13H30 (10H30 GMT) près d’une tente installée dans le quartier chiite de Choula, où une famille recevait les condoléances de ses proches, au lendemain du décès d’une personne âgée.
« L’attaque a fait 48 morts et 121 blessés », a déclaré ce responsable sous couvert de l’anonymat. Un précédent bilan faisait état de 37 morts et 78 blessés.
Un habitant du quartier, Hussein Mohamed al-Saadi, a affirmé à l’AFP que cet attentat avait été commis par un kamikaze qui a fait exploser son véhicule à quelques mètres seulement de la tente.
Celle-ci avait été dressée pour permettre à des dizaines de personnes de venir présenter leurs condoléances après le décès la veille de Hussein Ayid al-Saadi, membre de l’importante tribu des al-Saadi, a-t-il dit.
Deux heures plus tard, des mares de sang étaient visibles sur le lieu de l’attentat, selon un journaliste de l’AFP. Des chaussures, des keffieh et autres vêtements étaient éparpillés sur le sol près de la tente qui a intégralement brûlé à la suite de l’explosion.
Une dizaine de bâtiments alentours étaient endommagées et six voitures étaient complètement calcinées.
« Après l’attentat, il y a eu une manifestation spontanée d’habitants du quartier qui ont lancé des pierres sur l’armée et la police », a indiqué à l’AFP le responsable du ministère de l’Intérieur.
« Certains habitants ont ouvert le feu sur les forces de sécurité, ce qui les a obligées à se retirer », a-t-il poursuivi. « Un régiment a ensuite été envoyé en renfort, et a dû tirer en l’air pour disperser la foule. »
Un couvre-feu a ensuite été imposé sur le quartier.
Peu après l’attentat, le Premier ministre Nouri al-Maliki, qui assure l’intérim à la Défense et à l’Intérieur, a ordonné l’arrestation du responsable de la sécurité de Choula, selon la chaîne publique al-Iraqiya. La sécurité du quartier est sous le commandement du lieutenant-colonel Ahmed al-Obeidi, a-t-on appris de source proche des services de sécurité.
Cet attentat est le plus meurtrier d’une série d’attaques qui ont fait au moins 53 morts jeudi.
Il s’agit de la journée la plus sanglante dans la capitale depuis le 2 novembre, quand 63 personnes avaient été tuées et près de 300 blessées par une dizaine d’attentats à la voiture piégée, principalement dans des quartiers chiites.
Ces dix derniers jours, au moins 192 personnes ont été tuées dans des attentats, soit davantage qu’au cours de tout le mois de décembre.
AFP

______________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires