Irak : Nouri al-Maliki libère 700 détenues dans l’espoir de calmer les...

Irak : Nouri al-Maliki libère 700 détenues dans l’espoir de calmer les manifestants

177
0
PARTAGER

 

Nouri al-Maliki souffle le chaud et le froid. Le chef de l’exécutif de Bagdad a certes annoncé la libération de 700 femmes, presque toutes les détenues du pays, à l’exception de celles – environ 200 – poursuivies ou condamnées pour faits de terrorisme. Mais il n’a pas précisé quand les détenues seront libérées et, surtout, il a menacé de faire appel aux forces de l’ordre pour mettre fin aux manifestations dans le pays.

Depuis dix jours, des mouvements de protestation ont lieu, principalement dans les zones à majorité sunnite de l’ouest et du nord de l’Irak. Les manifestants bloquent l’autoroute qui relie le pays à la Syrie et à la Jordanie. Ils accusent les autorités de Bagdad, où les chiites sont représentés en force, de se servir abusivement de la législation antiterroriste contre la minorité sunnite.

Le 20 décembre, par exemple, ont été arrêtées pour « terrorisme », au moins neuf gardes du ministre des Finances, un sunnite souvent critiqué par ses collègues chiites du gouvernement.

Des dissensions existent également au sein de la majorité chiite. Moqtada Sadr, le chef chiite dont le mouvement compte quarante députés et cinq ministres, a prédit, si les choses devaient rester en l’état, l’émergence d’un mouvement social d’ampleur, un véritable « printemps irakien ».

 

 

rfi.fr/actu-maroc.com_________________

 

 

Commentaires