Iran: 71 morts dans l’accident d’un avion de la compagnie nationale Iran...

Iran: 71 morts dans l’accident d’un avion de la compagnie nationale Iran Air

209
0
PARTAGER

« Trente-trois personnes et deux membres d’équipage ont été blessés et malheureusement 71 personnes ont été tuées », a déclaré le vice-gouverneur de la province d’Azerbaïdjan occidental.
Des images de l’accident ont été diffusées par la télévision. On y voit l’avion brisé en plusieurs morceaux, dont certains particulièrement endommagés, des secouristes et des pompiers s’affairant autour de l’avion sous une neige intense.
Un responsable du ministère des Transports a déclaré à la télévision d’Etat qu’une des boîtes noires de l’avion avait été retrouvée.
L’appareil accidenté est un Boeing 727, d’après les agences Fars et Isna.
« L’accident a eu lieu à 15 kilomètres d’Oroumieh et immédiatement les villageois ont informé les responsables locaux de l’endroit exact du crash », a déclaré Vahid Jalalzadeh, le gouverneur de la province d’Azerbaïdjan occidental, à la télévision d’Etat.
« Certains passagers ont pu sortir eux-mêmes d’une des parties de l’avion et les villageois les ont transférés avec leur propres voitures vers les hôpitaux », a-t-il ajouté.
« Tous les morts et blessés ont été transférés vers les hôpitaux et nous attendons qu’ils donnent un bilan exact. La situation climatique est très mauvaise dans la région », a-t-il affirmé encore.
L’accident s’est produit vers 19H45 (16H15 GMT), selon le site internet de la télévision d’Etat, qui cite un responsable de la province de l’Azerbaïjan de l’Ouest.
« L’avion a décollé de Téhéran avec une heure de retard sur l’horaire prévu en direction d’Orumiyeh, et en raison des mauvaises conditions climatiques s’est écrasé près d’Orumiyeh », a-t-il déclaré.
« Nous étudions la raison de ce crash, mais le mauvais temps apparaît comme la cause principale », a expliqué le porte-parole d’Iran Air, Shahrokh Noushabadi.
Deux vols en provenance de Téhéran et à destination d’Orumiyeh avaient été annulés précédemment en raison du mauvais temps.
M. Massoumi, cité par Fars, a souligné que les opérations de sauvetage étaient compliquées à cause des conditions climatiques.
« Le problème des sauveteurs, pour le moment, est la neige très abondante », a-t-il expliqué, en précisant qu’il y avait « environ 70 centimètres » de neige sur le lieu de l’accident.
L’Iran a connu une quinzaine de catastrophes aériennes au cours des 10 dernières années, faisant plus de 900 morts.
Sa flotte aérienne civile et militaire est vétuste et manque d’entretien, en raison notamment d’un embargo américain sur tous les composants aéronautiques imposé par Washington dans les années 80 après la Révolution islamique.
L’accident le plus meurtrier a eu lieu en février 2003, quand un avion transportant des Gardiens de la Révolution, l’armée idéologique du régime iranien, s’est écrasé, faisant 302 morts.
Plus récemment, en juillet 2009, 168 personnes à bord d’un Tupolev étaient mortes après que l’appareil eut pris feu, tombant dans la campagne, au nord-est de Téhéran.
AFP

 

Commentaires