Iran: l’opposition accuse le régime d’attitude « anti-religieuse »

Iran: l’opposition accuse le régime d’attitude « anti-religieuse »

322
0
PARTAGER

Ces critiques ont été émises par Mir Hossein Moussavi et Mehdi Karoubi, qui furent un temps des piliers du régime islamique, trois jours avant la célébration du 32ème anniversaire de la révolution islamique.
« Actuellement, le régime se dissimule derrière cette idée que s’il n’existait pas, la religion disparaîtrait, et en rappelant constamment ce risque, il essaie de rallier les sphères religieuses de la société et de les rassembler derrière lui », écrivent les deux opposants dans un communiqué.
« Mais en réalité, ce qui fait du tort à l’atmosphère religieuse de la société (iranienne), est l’attitude oppressive et anti-religieuse du régime lui-même », ajoutent-ils dans ce communiqué commun mis en ligne sur leurs sites internet, Sahamnews et Kaleme.com.

 

MM. Moussavi et Karoubi sont devenus de sévères critiques du régime depuis l’élection présidentielle de juin 2009, à laquelle ils étaient tous les deux candidats, mais qui a été remportée par le président sortant Mahmoud Ahmadinejad, selon eux grâce à des fraudes massives.

Cette situation a plongé la république islamique dans l’une des pires crises politiques qu’elle ait connu depuis son instauration en 1979, avec d’importantes manifestations dans les rues du pays. Mais la répression a été brutale: des dizaines de personnes ont été tuées, des milliers arrêtées.

MM. Moussavi et Karoubi ont demandé au ministère de l’Intérieur l’autorisation d’organiser le 14 février un rassemblement pour soutenir les soulèvements dans le monde arabe. Selon certains observateurs, il pourrait s’agir d’un stratagème visant à rassembler leurs partisans pour exprimer leur opposition au gouvernement de M. Ahmadinejad.

Le procureur général, Gholamhossein Mohseni Ejeie, a critiqué cet appel, selon l’agence officielle Irna.
« C’est une action politique qui vise à diviser la nation », a déclaré M. Mohseni Ejeie, laissant entendre que la demande de MM. Moussavi et Karoubi devrait être rejetée par le pouvoir.

Par le passé, les deux leaders de l’opposition avaient présenté une demande similaire, qui avait été rejetée. « Si des gens ou des groupes politiques veulent soutenir les peuples tunisien et égyptien, ils agiront aux côtés de la nation iranienne et du pouvoir », a ajouté le procureur général.
Depuis deux semaines, les autorités iraniennes ont régulièrement apporté leur soutien aux manifestants en Egypte, le guide suprême Ali Khamenei appelant même à l’instauration d’un régime islamique au Caire.

AFP

______________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires