PARTAGER
Il fallait s’attendre à un large mécontentement au Maroc et surtout à Marrakech où le drapeau israélien flotte pour narguer la fierté et les sentiments arabes des marocains qui appellent habituellement au boycott de toutes les manifestations où l’état hébreu est présent. Sauf que dans ce cas d’espèce, il est difficile au royaume de se retirer d’une conférence qu’il organise.

Pas comme on le sait, puisqu’il en est en fait coorganisateur avec l’ONU et comme Israël est membre à part entière de l’ONU, il est difficile d’exiger auprès de cette dernière, le départ sur le champs, d’une délégation israélienne dont le pays s’acquitte comme les autres membres, de sa quote-part dans le fonctionnement de l’ONU qui met tout en œuvre pour éviter un incident qui aurait un impact négatif sur la suite des travaux de cette « COP 22″ dans laquelle elle a , comme le Maroc, tant investi.
En attendant, la riposte à cette présence israélienne s’organise avec l’intention de plusieurs associations pro-palestiniennes d’organiser des manifestations au quotidien et jouer aux trouble-fêtes jusqu’à la fin des travaux, sans espoir aucun d’être entendues.
La conférence va se poursuivre avec la présence de la délégation israélienne quoiqu’il arrive.

Commentaires