PARTAGER

Israël va ouvrir prochainement une représentation auprès d’une organisation internationale basée à Abou Dhabi, capitale des Emirats arabes unis, pays avec lequel l’Etat hébreu n’a pas de relations diplomatiques, ont indiqué vendredi les Affaires étrangères israéliennes.

Cette représentation diplomatique sera ouverte sous peu auprès de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (Irena) dont Israël est membre, a dit à l’AFP le porte-parole Emmanuel Nahshon en confirmant des informations du quotidien Haaretz.

L’ouverture de cette représentation et l’envoi d’un représentant israélien ne changent officiellement rien aux rapports entre les Emirats et Israël. Les Emirats ne reconnaissent pas l’Etat d’Israël et n’ont pas de relations diplomatiques avec lui, comme les autres pays du Golfe.

Le ministère émirati des Affaires étrangères a indiqué dans un communiqué qu’un « accord entre Irena et Israël ne représente aucun changement dans la position des Emirats (…) vis-à-vis d’Israël ».

Le travail des représentations accréditées auprès d’Irena « ne couvre, en aucun cas, toute autre activité et n’implique aucune obligation de la part du pays hôte concernant les relations diplomatiques ou toute autres relations », a indiqué la porte-parole du ministère Maryam al-Falasi dans un communiqué diffusé par l’agence de presse WAM.

Siège d’une organisation intergouvernementale, les Emirats sont tenus d’accueillir Israël car les statuts stipulent que l’agence est ouverte à tous les membres de l’ONU.

Mais la présence d’une telle représentation à Abou Dhabi est susceptible de favoriser les efforts diplomatiques israéliens actuels en direction des pays arabes.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu affirme régulièrement que le contexte régional et l’accord international sur le nucléaire iranien créent de nouvelles conditions pour les relations entre Israël et les pays arabes. Dans la région, seules l’Egypte et la Jordanie ont des relations diplomatiques complètes avec Israël.

Une présence officielle israélienne à Abou Dhabi a fait l’objet pendant des années de discussions menées dans le plus grand secret, écrit Haaretz.

C’est cette idée qui avait conduit Israël à soutenir les Emirats contre l’Allemagne comme siège de l’Irena lors de la conférence fondatrice de l’organisation en 2009, selon le quotidien.

Israël avait conditionné ce soutien à une totale liberté de participation israélienne aux activités de l’Irena à Abou Dhabi et à la possibilité d’ouvrir une représentation diplomatique, indique-t-il, citant un haut responsable israélien

Commentaires