Israël/incendie: 41 morts recensés

Israël/incendie: 41 morts recensés

394
0
PARTAGER

L’incendie, dont l’origine n’est pas encore connue, n’a toujours pas pu être maîtrisé, le vent attisant les flammes qui se propagent sur un terrain boisé.
Les gardiens tués, dont nombre appartenant à la communauté arabe druze, étaient en formation et se trouvaient à bord d’un bus pénitentiaire pris au piège d’une « tempête de feu », selon la police.

La police n’a pu faire encore état d’un bilan définitif car seuls 11 corps ont été identifiés, plusieurs personnes sont portées disparues et des recherches se poursuivent sur le terrain pour découvrir d’autres victimes possibles, a indiqué son porte-parole Micky Rosenfeld.

17 personnes ont été hospitalisées, dont deux sont dans un état grave, et l’une, la commissaire de police de Haïfa (nord), est dans un état critique, selon cette source.
370 pompiers ont été déployés sur les lieux du sinistre. Mais devant le manque de moyens des pompiers israéliens, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a sollicité l’aide internationale.

Trois premiers avions d’aide internationale sont arrivés vendredi en Israël et ont commencé à opérer. Selon les Affaires étrangères, au moins 17 autres avions et hélicoptères sont attendus: deux de Turquie -en dépit de la crise diplomatique entre les deux pays-, deux de France, quatre de Grèce, deux d’Azerbaïdjan, deux de Russie, un de Croatie, trois de Chypre et un de Roumanie.

Au moins 13.000 résidents de la région, dont 2.000 habitants résidents d’un quartier de la périphérie sud de Haïfa, troisième ville d’Israël (265.000 habitants) ont dû être évacués, selon la police.
Le Proche-Orient, déjà naturellement aride, connaît une sécheresse exceptionnelle depuis plus d’un mois. Les services météorologiques avaient relevé jeudi une température de 31 degrés dans la région de Haïfa, avec des vents de 30 km/heure.

Commentaires