Italie: arrivée du premier bateau de migrants venant de Libye

Italie: arrivée du premier bateau de migrants venant de Libye

190
0
PARTAGER

Le bateau, le premier à arriver en Italie depuis le début de la rébellion contre le colonel Mouammar Kadhafi, avait quitté Tripoli dans la nuit de jeudi à vendredi, avec à son bord pour l’essentiel des Erythréens et Ethiopiens dont 80 femmes et 12 enfants.

 

L’embarcation qui prenait l’eau et dont le moteur fonctionnait mal, a été accompagnée par les garde-côtes italiens jusqu’à la minuscule île de Linosa, près de Lampedusa, ont indiqué à l’AFP des responsales d’organisations humanitaires sur Lampedusa.

Une Ethiopienne qui avait accouché à bord, a été secourue samedi par un hélicoptère militaire italien. Très éprouvée, elle a été transportée avec son bébé à l’hôpital de Lampedusa, puis dans un hôpital sicilien.

Une autre femme enceinte a aussi été transportée à l’hôpital de Lampedusa, mais elle a perdu son bébé.

Dès leur arrivée à Linosa, les migrants ont été transférés sur un ferry à destination de Porto Empedocle en Sicile d’où ils seront acheminés vers un centre pour demandeurs d’asile.

Un deuxième bateau en provenance de Libye avec 200 migrants à son bord est en route pour les côtes italiennes, selon les garde-côtes. Il a aussi des problèmes avec son moteur et se trouve à 60 milles de la côte.

Selon le père Mussie Zerai, un prêtre catholique érythréen qui a été en contact avec les migrants par téléphone satellitaire, quatre ou cinq autres embarcations transportant un millier de personnes ont quitté les côtes libyennes à destination de l’Italie.

Ces dernières années, la Libye formait un véritable rempart contre le départ vers l’Europe de centaines de milliers de candidats à l’émigration en provenance d’Afrique sub-saharienne.

Un traité conclu en août 2008 entre l’Italie et la Libye avait entraîné, selon les autorités italiennes, la diminution de 94% des débarquements de clandestins en Italie, avec une politique de refoulement immédiat, dénoncée par les organisations de défense des droits de l’homme.

Mais après le début de l’insurrection libyenne, réprimée dans le sang, et le lancement de l’intervention militaire occidentale, le colonel Kadhafi a affirmé qu’il cesserait « de lutter contre l’immigration clandestine pour que des millions de noirs affluent vers l’Europe ».

AFP_______________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires