Italie: l’heure de vérité pour Berlusconi qui affronte un périlleux vote de...

Italie: l’heure de vérité pour Berlusconi qui affronte un périlleux vote de confiance

339
0
PARTAGER

Première étape au Sénat, où le parti berlusconien Peuple de la Liberté (PDL) et son partenaire de droite Ligue du Nord disposent d’une confortable majorité qui devrait leur permettre de remporter le vote de confiance en fin de matinée (10H30 GMT).

Situation beaucoup plus problématique à la Chambre des députés, où les 35 députés dissidents du PDL emmenés par son ex-allié Gianfranco Fini se sont engagés à mettre en minorité M. Berlusconi en votant la motion de censure présentée par les centristes.

Pour le Cavaliere, le risque de voir son gouvernement chuter après seulement deux ans et demi de mandat est donc bien réel. Le résultat sera connu vers 12H00 GMT.

Les pronostics sont tellement incertains que les commentateurs se perdent en conjectures sur le nombre de députés prêts à voter pour ou contre M. Berlusconi, estimant que le scrutin pourrait se jouer sur une seule voix. Une dizaine de parlementaires sont jugés tangents.
Conscient de l’enjeu, le président du Conseil a mis en garde lundi les parlementaires qui projetteraient de « trahir le mandat reçu des électeurs », dans une allusion aux « finiens ». Il a aussi tendu la main aux centristes pour « reconstruire l’alliance de toutes les forces modérées ».

Si M. Berlusconi est mis en échec, la balle passera alors entre les mains du président Giorgio Napolitano, qui s’est dit très attaché à la stabilité du pays dans un contexte de tempête sur l’euro.
M. Napolitano dispose de diverses options: former un exécutif soutenu par une nouvelle majorité, à défaut reconduire M. Berlusconi avec une coalition élargie, ou dissoudre le parlement pour un retour devant les urnes.

Cette dernière solution ne ferait pas forcément l’affaire de l’opposition, morcelée et sans leader charismatique. Quant aux finiens, ils ne représentent que 7 à 8% et ne peuvent rien faire seuls, alors que PDL et Ligue restent très soudés.

AFP

Commentaires