J’ai fait un rêve

J’ai fait un rêve

382
0
PARTAGER

But de cette visite :transmettre au roi sa Majesté Mohammed VI un message oral de la part du président Abdelaziz Bouteflika dans lequel ce dernier fait son Mea Culpa et présente au nom de l’Algérie des excuses au Roi et au peuple Marocain frère pour tout le mal et les désagréments occasionnés durant plus de trois décennies par l’Algérie dans l’affaire du Sahara.

 

J’ai rêvé également que tous les sahraouis séquestrés à Tindouf avaient brûlé le drapeau de la pseudo RASD, hissé le drapeau marocain et la photo du Roi Mohammed VI et organisé une marche en direction du Sahara marocain où ils ont été accueillis chaleureusement et à bras ouverts par leurs compatriotes de Boujdour, de Smara, de Laâyoune, de Dakhla…… ainsi que par leurs concitoyens en provenance de toutes les provinces du royaume, entre autres Oujda, Fès, Rabat, Casa,  Tanger,  Marrakech, Agadir, Tarfaya…….

J’ai rêvé aussi que les membres du Polisario avec à leur tête Mohammed Abdelaziz avaient décidé de dissoudre le front et opté pour le projet d’autonomie proposé par le Maroc et qu’ils avaient au cours d’une audience royale au palais d’Agadir sollicité la clémence du Roi Mohammed VI et renouvelé leur serment d’allégeance au souverain et leur fidélité au glorieux trône Alaouite.

J’ai ensuite rêvé que le Roi Mohammed VI accompagné de son frère le président Abdelaziz Bouteflika avaient procédé à l’inauguration de l’autoroute Oujda-Oran, baptisée autoroute de la fraternité maghrébine et que le poste frontière Jouj Bghal avait été supprimé et remplacé par une station de péage et des aires de repos.

J’ai enfin rêvé qu’en hommage au président Algérien, les habitants d’Oujda avaient décidé de rebaptiser le lycée Abdelmoumen ―lycée où avait étudié en tant qu’élève le président Algérien― au nom d’Abdelaziz Bouteflika et que celui-ci pour les remercier avait accordé un don financier  pour la rénovation de cet établissement.

Prions tous Allah le tout-puissant pour que ce rêve devienne dans un avenir proche une réalité !

AHMED ADDOU

Professeur de Français à Oujda

Commentaires