Jamel Debbouze : « Les gens qui adhèrent au discours de Marine Le...

Jamel Debbouze : « Les gens qui adhèrent au discours de Marine Le Pen sont fous »

400
0
PARTAGER

 

« Mes parents sont arrivés en France il y a trente ans. Il y a quelques semaines, le Front national a fait un score de fou aux européennes et mon père pleurait. Que voulez-vous que je vous dise… », explique le comédien de 38 ans né à Paris. « Il y a des choses que l’on ne règle pas et qui sont une épée de Damoclès au-dessus de nos têtes, une épée qui est là depuis trop longtemps. De voir ces énarques et ces gens érudits, qui ont les outils intellectuels et financiers à leur disposition, ne pas pouvoir régler les problèmes, je trouve cela incroyable. »

Faire corps ensemble face à l’adversité

Pour Jamel, le Front national n’est pas « le premier parti de France ». C’est « faux et dégueulasse », juge l’humoriste. « Nous, artistes, on doit gueuler que cela est faux, que l’on vit dans l’air du métissage, qu’on n’a pas d’autre alternative que de faire avec l’autre, que l’étranger n’est pas une mauvaise nouvelle mais, au contraire, une très bonne nouvelle, qu’il faut faire corps ensemble face à l’adversité. »

Triste de devoir encore en parler

Il lance un appel aux Français. « Il faut faire très attention aux discours qui tentent d’arrondir les angles. Marine Le Pen – je devrais dire Jean-Marine Le Pen – n’a pas changé, ses paroles sont dangereuses et font du mal à la France. Les gens qui y adhèrent sont fous. Je suis triste de devoir encore parler de cela. Je m’étais pourtant juré de ne pas le faire. Je ne veux plus parler de ces personnes car en le faisant, je leur rends service. On nous fait peur avec ce spectre du Front national. Il est moins présent que ce qu’on nous dit. »

Ne soyons pas dupes

« Je sais que la France n’est pas raciste; je suis allé dans de très nombreuses villes, j’ai parlé avec beaucoup de Français. Ces gens qui essaient de nous monter les uns contre les autres le font uniquement pour exister, pour leur propre commerce, pour leur vitrine. Ne soyons pas dupes, je vous en supplie », ajoute Jamel Debbouze.

Intermittents et immigrés, même problème

S’il affirme qu’il faut « absolument croire en la politique », Jamel a tout de même le sentiment que les dirigeants ne font pas suffisamment bien leur travail et fait un parallèle avec la situation des intermittents en France. « J’ai le sentiment que le gouvernement a les outils pour remédier à ce conflit mais je suis surpris de voir que ce sont toujours les mêmes sujets qui reviennent depuis tant d’années. Je réponds aux mêmes questions qu’il y a dix ans. Les intermittents et les immigrés ont exactement le même problème. »

Pour rejoindre la page facebook de votre journal actu-maroc.com, d’autres informations vous attendent, aimez la page en cliquant sur le lien ci-après:  https://www.facebook.com/pages/Actu-Maroccom/107076616014235?ref=ts&fref=ts

Source : 7sur7.be

actu-maroc.com

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires