Japon : la pêche à la baleine va continuer

Japon : la pêche à la baleine va continuer

293
0
PARTAGER

« C’est une culture, et une longue tradition historique. Le Japon est une île, alors prendre de bonnes protéines de l’océan est important pour l’alimentation. C’est très important pour la sécurité alimentaire », a déclaré Yoshimasa Hayashi lors d’un entretien.

Quand on lui demande directement si le Japon pourrait envisager d’arrêter à terme cette pêche décriée par de très nombreux pays, Yoshimasa Hayashi répond: « je ne le pense pas ». « Je suis de Shimonoseki », rappelle-t-il en évoquant cette ville portuaire de l’ouest du pays d’où partent de nombreux navires japonais pour la campagne baleinière annuelle en Antarctique.

Pour Hayashi les critiques internationales contre le Japon « sont des attaques culturelles, des préjugés sur la culture japonaise ».
« Dans certains pays, plaide-t-il, on mange du chien, en Corée par exemple, en Australie on mange du kangourou. Nous, on ne mange pas ces animaux, mais on ne leur demande pas pour autant d’arrêter de le faire parce que nous comprenons que cela fait partie de leur culture. Alors je dis: s’il vous plaît comprenez la nôtre ».

Concernant la Commission baleinière internationale (CBI), la position du Japon « n’avait jamais varié », c’est pourquoi je ne pense pas que le Japon mette fin à la pêche à la baleine », a-t-il poursuivi.

Les baleiniers japonais et les bateaux de l’association écologiste Sea Shepherd se sont à nouveau accrochés lundi en Antarctique, chaque partie accusant l’autre d’être l’agresseur.

Le Japon chasse la baleine en vertu d’une tolérance de la Commission baleinière internationale (CBI) pour la chasse à des fins de recherche, bien que la chair des animaux finisse sur les étals. L’organisme international proscrit toute pêche commerciale.

 

actu-maroc.com

 

Commentaires