PARTAGER

Alors ces jeux olympique!

Le  jour se lève sur Rio , mais rien de nouveau au pays du soleil couchant!

Au fil des années , les  jeux olympiques se suivent et se ressemblent pour nous autres marocains.
En effet, si l’on excepte ces prodigieuses forces de la nature qu’ont été les Abdeslam Radi, Boutayeb, Nawal Moutawakil, mais surtout les  miraculeux Said Aouita et Hicham Guerrouj, le sport marocain navigue dans le désert ou si vous préférez pédale dans le couscous comme dirait notre confrère Mohamed Koraiche.
Comme les sports collectifs sont pratiquement et fatalement condamnés par leur niveau à ne presque jamais participer à la grande foire olympique , on s’en remet comme d’habitude aux exploits individuels de quelques athlètes incroyablement doués par la grâce de Dieu.
Mais comme bien entendu les miracles il ne s’en passe pas souvent , on se resignera à demeurer de simples téléspectateurs de ces jeux ravalant avec rage notre dignité nationale bafouée par le désespoir de voir le drapeau national s’illustrer à Rio.
Et pourtant nous ne sommes pas mauvais par fatalité mais depuis le temps que cela dure c’est que ce qui nous tient lieu de politique sportive ne tient absolument pas la route en termes de compétitivité internationale.
Un sérieux coup de balai est plus qu’urgent à condition de revoir de fond en comble ce qui se passe au sein du ministère de la Jeunesse et des Sports en général et dans certaines fédérations en particulier car notre sport engloutit trop d’argent pour trop peu de résultats. Et pour ne rien gâter , l’usage politique et politicien qui est fait de la chose sportive a causé trop de déboires et de déceptions à notre pays.
D’ici 2030 , plus de la moitié des marocains auront moins de vingt ans ce qui impose à nos décideurs un gigantesque défi en matière d’éducation, de pratique sportive , de culture et de formation.
Le diable étant dans le détail , il serait franchement hasardeux et suicidaire de laisser des millions de jeunes marocains en proie à l’ignorance, l’exclusion , et l’oisiveté .
Le rapport avec les jeux c’est que la pratique du sport lorsqu’elle se fait de manière saine et ordonnée est une école qui enseigne énormément de valeurs  dont surtout le gout de l’effort et  de la persévérance , l’égalité des chances et la méritocratie par raport aux récompenses et prix à gagner sans triche ,  favoritisme ou dopage contribuant ainsi au développement humain et au progrès du pays.
A bon entendeur salut.
Un jour peut- être le jour se lèvera sur la pays du soleil couchant.

Hafid FASSI FIHRI

Commentaires