PARTAGER

Un bus officiel transportant des journalistes accrédités aux JO de Rio a été pris pour cible, hier soir, et deux de ses vitres brisées, sous l’impact de balles ou de pierres, a affirmé un journaliste argentin qui se trouvait à bord.

«Nous avons entendu des impacts du côté droit du bus, deux fenêtres se sont brisées. Un journaliste du Belarus a été blessé à la main par les bris de verre», a déclaré Gaston Sainz, journaliste du quotidien argentin La Nacion. «On ne sait pas si c’était des balles ou des jets de pierre», a poursuivi le journaliste.

«Nous nous sommes jetés au sol et deux kilomètres plus loin, la police est arrivée et nous a escortés jusqu’au MPC (NDLR: le centre des médias des Jeux)».

L’attaque s’est produite vers 20h00 (23h00 GMT), à la hauteur de la grande favela «Cité de Dieu» (ouest), réputée comme l’une des plus violentes de Rio, entre le centre olympique de Deodoro et le centre de presse (MPC) du Parc olympique à Barra.

Commentaires